A LA UNE Actualité Justice Tambacounda

Tambacounda : Poursuivi pour attentat à la pudeur et charlatanisme, l’amant relaxé

De Amédine FAYE, correspondant Teranganews à Tambacounda 

C’est avec des sanglots que l’accusé a accueilli la décision de justice du tribunal correctionnel de Tambacounda.  Il rejoint  le box des accusés en pleurant  de toutes ses forces.  Ses cris raisonnent dans la salle d’audience. Il a fallu qu’un des gardes pénitentiaires de la Maison d’arrêt et de correction(Mac) de Tambacounda l’accompagne dehors pour l’aider à reprendre ses esprits.

 Dans cette affaire, l’ouvrier trentenaire, marié et père de neuf enfants, était poursuivi pour les faits d’attentat à la pudeur sans violence et de charlatanisme. Il est accusé d’avoir envouté une femme mariée pour que cette dernière la retrouve au Sénégal  dans une localité de Moudéry (Bakel, Tambacounda)  loin du domicile marital se trouvant à Mali.

La femme mariée a vécu avec l’accusé  durant des jours sous le toit de ce dernier qu’elle l’a retrouvé après avoir quitté le domicile de son mari sans aviser personne. Inquiet de  la disparition, l’oncle de la dame va à sa recherche qui l’amena à Bakel. Grâce aux éléments de la gendarmerie de Kidira, la dame sera retrouvée dans le domicile de l’accusé.

A la barre, la dame, dont le mari vit à l’étranger, confirme être partie de son propre gré pour aller vivre avec son amant. Séjour durant lequel  elle a  eu à entretenir avec lui des relations intimes avec son amant.

« Oui j’aime mon mari et j’aime mon amant », confie à la barre la dame considérée comme victime dans cette affaire. Une confession qui a créé la surprise des justiciables venus assister au procès.

De son côté, l’accusé nie avoir envouté la dame pour qu’elle le rejoigne au Sénégal. Il confirme que tous deux vivaient leur amour.

L’oncle de la dame, qui a comparu dans cette affaire en qualité de témoin, est fermement convaincu que l’accusé a envouté sa nièce. Des accusations autant contestées par l’accusé  que par la dame, sa nièce.

Finalement, l’accusé, placé sous mandat de dépôt à la Mac de Tambacounda depuis le mois  de décembre 2021,  sera relaxé par le tribunal correctionnel de Tambacounda.

A propos de l'auteur

Khadim FALL