A LA UNE Actualité Afrique societe

Attaque meurtrière au Burkina Faso : Un deuil national de 72 heures décrété

A la mémoire des civiles et militaire tués, lors d’une attaque de djihadistes présumés contre le détachement de gendarmerie d’Itana, dans le nord du pays, le président du Burkina a décrété 72 heures de deuil national.

Au total, 32 personnes ont été tuées dont 28 soldats et 4 civils.

« Nous devons rester soudés et déterminés face aux forces du mal qui nous imposent une guerre sans merci », a réagi lundi 15 novembre le président burkinabè sur son compte Twitter.

Dans un décret, le Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a décrété un deuil national de 72 heures allant du mardi au jeudi. Durant cette période, les réjouissances populaires et les manifestations à caractères festifs sont interdits.

Le dimanche 14 novembre 2021, vers 05 heures 30 minutes, le détachement de Gendarmerie d’Inata, dans la province du Soum (Région du Sahel), a fait l’objet d’une attaque terroriste, a annoncé l’état-major général des armées.

Des opérations sont en cours, selon la même source qui a appelé les populations de la zone à la vigilance et à une “pleine” coopération avec les Forces.

Le même jour, une autre attaque s’est produite dans la commune de Kelbo, toujours dans la province du Soum dans le Sahel, mais cette dernière a été repoussée par l’armée et ses supplétifs, selon le gouvernement burkinabè.

A propos de l'auteur

Dame Diop