A LA UNE Actualité Fatick societe

Foundiougne : Après la panne du Bac, sa partie avant engloutie sous les eaux, les autorités à pied d’œuvre pour son renflouement 

De Abdoulaye Diallo, correspondant Teranganews à Kaolack

Dans les années 90, les habitants de Foundiougne ont eu la surprise de découvrir que le vieux ferry qui assurait le trajet vers Ndakhonga se trouvait fond du fleuve.

Bis repetita, Ce vendredi 22 octobre 2021 encore “Les îles de Gandoul” a failli à son tour disparaître dans les eaux.

D’après nos sources, la partie avant du bac de Foundiougne, en panne depuis quelques jours, est engloutie sous les eaux du bras du fleuve le Saloum, a-t-on appris, vendredi, auprès du préfet, assurant que toutes les compétences sont mobilisées pour une reprise du trafic.

“La partie avant du bac est engloutie sous les eaux du fleuve depuis jeudi dans l’après-midi au moment où des techniciens étaient en train de le dépanner”, a confié le préfet du département de Foundiougne.

“En panne depuis quelques jours et à l’arrêt au niveau de l’embarcadère, plusieurs équipes de l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM), de la marine nationale, de la gendarmerie tentent de le retirer des eaux en vain depuis plusieurs heures”, a-t-il souligné.

Ousseynou Mbaye a assuré que des équipes techniques sont mobilisées sur place pour retirer la partie avant du bac submergée dans les eaux le plus rapidement possible et le réparer et voir les modalités d’une reprise du trafic.

Il a par ailleurs annoncé qu’une délégation conduite par le directeur des Routes, Mamoudou Camara, est attendue sur place pour évaluer et décider de la suite à tenir.

L’autorité administrative a appelé à une mise à disposition d’un bac de substitution le plus rapidement possible pour continuer le service de transport fluvial des passagers entre Foundiougne et Ndakhonga.

“Je souhaite vivement qu’un bac de substitution soit mis en place pour une continuité d’urgence du service”, a-t-il déclaré, soulignant aussi que le bac en panne est vieux pour avoir fait son temps.

Pour l’heure, le trafic est exclusivement assuré par des pirogues qui assurent la navette au grand dame des usagers surtout les automobilistes qui devront faire le grand tour.

A propos de l'auteur

Khadim FALL