A LA UNE Actualité Dakar economie

L’ Uemoa répertorie une croissance économique robuste de 7,7% au deuxième trimestre 2021

La pandémie de covid-19 n’a pas trop impacté l’économie dans la zone Uemoa. Selon les informations relayées par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO),une croissance économique de 7,7% a été enregistrée dans la zone au deuxième trimestre 2021,en rythme annuel après la hausse de 3,4% de la production au trimestre précédent. Cette information a été donnée lors de sa 3ème réunion de son comité de politique monétaire (CPM) tenue le 8 septembre 2021 par visioconférence, dans l’objectif de faire la région l’une des plus résiliente du continent.

En lien avec la vigueur de la demande intérieure, cette consolidation de la reprie de l’activité économique a été portée par l’accélération de la valeur ajoutée dans l’ensemble des secteurs d’activités.

Cette période a été marquée par une bonne orientation des finances publiques de l’Union qui ont affiché un déficit budgétaire global de 4,6% du PIB à fin juin 2021, contre un déficit de 5,4% du PIB un an plus tôt.

Cela signifie que les Etats de l’Union ont mieux maîtrisé leurs dépenses sur le premier semestre 2021 comparativement à la même période de l’année précédente, en raison certainement d’une meilleure mobilisation des recettes fiscales.

Dans la même veine, l’UEMOA prévoit que l’activité économique devrait retrouver son niveau d’avant la crise sanitaire avec une croissance du PIB attendue à 5,4% fin 2021 puis à 6,4% fin 2022. Ce regain de dynamisme de la croissance devrait être naturellement soumis à la bonne exécution des plans de relance et au maintien des mesures de soutien budgétaire et monétaire.

Les taux directeurs maintenus inchangés

C’est pourquoi l’une des mesures phares du CPM a consisté au maintien de la politique monétaire accommodante en vigueur depuis le 24 juin 2020. Ainsi, le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal sont maintenus respectivement à 2% et 4%.

A propos de l'auteur

Dame Diop

Laissez un commentaire