A LA UNE Actualité Justice societe Ziguinchor

Ziguinchor : Après le meurtre d’un vigile au Cap-skirring, le siège d’une ONG pillé et vandalisé, le domicile d’un expatrié incendié par des manifestants

De Youssouf DIMMA correspondant de Teranganews à Ziguinchor

Un gardien de nuit travaillant au siège social d’une ONG au Cap-skirring, localité située à 75 kilomètres au sud – ouest de Ziguinchor, dans le département d’Oussouye, a été retrouvé mort dans une fosse sceptique dimanche soir, 27 juin 2021. Le corps en putréfaction d’Ema Faye Diatta, 50 ans, père de famille à Cambrousse Nialou, a été retrouvé 48 heures après la disparition de ce vigile, dans la nuit du vendredi au samedi.

En effet, selon nos sources, ce sont des malfaiteurs qui se sont introduits au siège de l’ONG en question, située précisément au village de Boucotte dans la commune de Diémbéring, dans le but d’y perpétrer un cambriolage. Ce projet aurait mal tourné et le gardien a été porté disparu. Plusieurs jeunes de Cambrousse, son village d’origine, se sont mis à le rechercher, y compris dans la brousse, sans succès.

C’est seulement dimanche soir qu’attirés par l’odeur de putréfaction d’un corps en décomposition, que les gendarmes enquêteurs ont découvert le corps d’Ema Faye Diatta dans la fosse septique. Ils alertent les sapeurs-pompiers qui ont amené la dépouille à la morgue de l’hôpital d’Oussouye, pour les besoins de l’enquête.

 

Courroucés par la découverte macabre et choqués par l’état dans lequel ils ont trouvé le corps de la victime, plusieurs dizaines de jeunes de Cambrousse se sont armés de gourdins, machettes, lances, pioches, couteaux, barres de fers, etc. pour s’en prendre, ce lundi matin, 28 juin 2021, au siège de l’ONG, le sacageant littéralement, dégradant des ordinateurs, des meubles, brûlant même des véhicules stationnés dans l’enceinte de cette structure.

Ils ont également mis à sac et le feu au domicile d’un expatrié ”d’origine européenne ” indiquent nos sources.

Après ce forfait, les jeunes se sont dirigés vers le domicile du chef de village du Cap-skirring, non loin duquel, selon nos sources, ” le vélo de la victime aurait été trouvé garer”. Mais, ajoutent nos sources, ” n’eut été l’intervention de la gendarmerie, le pire y aurait été enregistré ”.

Interrogé, le maire de Diémbéring, Tombon Guèye, a ” appelé les populations au calme et à faire confiance aux forces de l’ordre dans le cadre de l’enquête mais aussi à la justice sénégalaise pour punir le ou les malfaiteurs”.

M. Guèye a ” demandé à l’État de renforcer la brigade de gendarmerie du Cap-skirring en personnel suffisant et en matériels adéquats pour accompagner l’essor économique de cette zone en protégeant davantage les populations et leurs biens”.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire