A LA UNE Actualité culture Education Saint-Louis

Saint-Louis/changement climatique : Des points focaux de l’Axe Nord capacités sur les questions de développement et citoyenneté

De Adama Séne correspondant de Teranganews à Saint-Louis

Le changement climatique induit par l’homme, l’exploitation irresponsable des ressources, la hausse des températures, la pollution de la biodiversité, la pandémie de la Covid-19 sont quelques défis auxquels sont confrontés les gouvernements et les populations du monde entier. C’est la raison pour laquelle le réseau des écoles associées de l’UNESCO (réSEAU) qui rassemble des institutions éducatives dans le monde autour d’un objectif commun :  » élever les défenses de la paix dans l’esprit des enfants et des jeunes », a mis en œuvre un programme d’activités 2020-2021 autour du thème : « Promouvoir l’Education au Développement Durable et l’Education à la Citoyenneté Mondiale : le réseau des écoles associées s’engage ».

Pendant 48 heures les points focaux du réseau de la zone Nord (Louga- Matam- Saint-Louis) ont échangé leurs expériences, leurs connaissances et leurs bonnes pratiques avec les écoles, les acteurs du secteur. A en croire le secrétaire général de la commission nationale sénégalaise pour l’Unesco, Aliou LY, l’école est un pilier sur lequel on peut et doit s’appuyer pour promouvoir la citoyenneté. « Les enfants doivent être éduqués pour évoluer dans un environnement sur et favorable à leur épanouissement. C’est ce qui explique la tenue de l’atelier de Saint Louis. Le réseau vise à contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation en vue de la paix et du développement durable.

Ses priorités sont centrées sur des questions liées à la paix et aux droits de l’homme, à la compréhension entre les cultures, aux préoccupations mondiales et surtout aux questions liées aux atteintes des ODD à l’horizon 2030″ a signalé Aliou LY. Avant d’ajouter que les écoles membres jouent un rôle essentiel dans la promotion des valeurs dont l’éducation à la citoyenneté mondiale et le développement durable. Selon toujours le secrétaire général de la commission sénégalaise pour l’Unesco, la pandémie actuelle de Covid-19 a obligé le monde à réfléchir sur de nombreuses questions de vie dans nos sociétés.  » La pandémie a amplifié comme une loupe les faiblesses et les injustices existantes dans nos systèmes.

Dans la mesure où une crise offre une occasion particulière de changer de cap, cette pandémie est une opportunité de sortir de la voie désastreuse du changement climatique et d’autres urgences en « repensant » nos sociétés » a déclaré M. LY. Pour rappel, le Réseau des écoles associées du Sénégal (réSEAU), couvre plus de 127 écoles et instituts éducatifs sur l’ensemble du territoire national. La rencontre de Saint Louis a regroupé plus de 50 participants pour le renforcement de leur capacité dans le développement durable et la citoyenneté.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire