A LA UNE Actualité culture Pêche

Saint-Louis  :  » Le numérique reste la seule alternative pour la préservation des archives « , soutient le chef du CDA

De Adama Séne correspondant de Teranganews à Saint-Louis

Depuis 2018, le Sénégal a institué une semaine nationale des archives à la place de la journée internationale (09 Juin). Une manière pour les responsables du secteur de mieux vulgariser l’importance des archives souvent très méconnues du grand public. Pour l’édition 2021, les nouveaux locaux du centre de documentation et des archives (CDA) de l’Omvs ont été choisis pour commémorer le saccage du centre en Février 2020 par des manifestants guet ndariens où plus de 3000 documents d’archives de l’organisation sous régionale sont perdus à jamais.

Dans sa présentation, le chef du CDA est longuement revenu sur les douloureux événements de saccage et d’incendie des locaux du centre à Ndar-Toute, mais aussi sur les enseignements qui y ont été tirés pour pouvoir faire face à la préservation des archives. Babacar Diong a rappelé aux autorités et aux populations que préserver les archives, c’est repenser la problématique de la circulation verticale et horizontale de l’information dans toute administration viable. » Les archives sont importantes pour les générations futures. Si nous prenons l’exemple du CDA, c’est l’histoire d’une organisation de 4 pays qui y était gardée. Malheureusement des manifestants ont détruit sans aucune raison plus de 3000 documents à jamais. Donc il faut éviter la destruction et le saccage des archives et des édifices publics à chaque fois que des populations sont en colère. Des gestes irresponsables ont été notés dans certains centres d’état civil à travers le pays. Combien de sénégalais sont à la recherche de documents administratifs sans pouvoir y accéder parce que des mécontents ont saccagé ou brûlé leur registre? « , a regretté le chef du centre de documentation et des archives de l’Omvs, Babacar Diong.

Comme aucune matière n’échappe à l’usure du temps, l’ancienneté des documents pose sur la table la question de la conservation et pour éviter des accidents similaires à celui du saccage du CDA, le chef du centre de documentation et des archives de l’Omvs de Saint Louis a interpellé les autorités et ses collègues archivistes à amorcer un virage vers le numérique pour la sauvegarde des archives. Après le saccage de nos locaux, les pertes ont été énormes, a expliqué M. Diong, heureusement il y avait le numérique car un grand nombre de nombreux documents était gardé dans des disques durs pour la reconstitution de la bibliothèque.  » Depuis quelques mois, une application digitale est mise en place pour s’adapter au monde moderne fortement dominé par les TIC. Grâce à celle-ci plus de 14000 documents référencés et 4000 autres éléments du fond numérique dont regorge la bibliothèque virtuelle de l’Omvs, sont exploités par des milliers de visiteurs via leurs téléphones portables » a annoncé Babacar Diong.

Profitant de la rencontre, le président régional de l’association des archivistes et documentaires de la zone Nord a appelé à la multiplication des séances de sensibilisation par des activités culturelles pour mieux faire connaître au grand public le sens et la portée des archives.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire