A LA UNE Actualité Education Saint-Louis

L’Université Gaston Berger lance une nouvelle revue scientifique africaine

Soutenue par l’Agence française de développement à hauteur de 1,5 million d’euros, l’Université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal (UGB) lance à Dakar Global Africa, une revue scientifique internationale et pluridisciplinaire, associée à des actions de renforcement de la recherche africaine. Ce programme mobilisera plus d’une dizaine d’institutions partenaires du continent africain ou françaises.

Avec la revue Global Africa, le Laboratoire d’analyse des sociétés et pouvoirs / Afrique–Diasporas (LASPAD) de l’UGB vise à rendre compte des enjeux politiques, sociaux, économiques, écologiques, technologiques de l’Afrique et du monde. C’est ce qu’informe un communiqué signé des services de communication de l’UGB, selon Le Soleil.

La revue, plurilingue (français, anglais, arabe et swahili), dont les premiers appels à contribution vont être diffusés prochainement, est dotée des standards internationaux d’évaluation des articles. L’ambition de Global Africa est d’être ouverte, au-delà des sciences sociales, à la science de la durabilité et aux approches pluridisciplinaires. Le panorama de la production de savoirs en Afrique est contrasté et paradoxal. Le continent africain produit une très faible part des publications scientifiques mondiales (3,2% seulement en 2016 selon les données de Web of Science) alors qu’il témoigne, diaspora comprise, d’un foisonnement intellectuel. La recherche africaine demeure faiblement financée alors que se jouent en Afrique des transformations qui éclairent et affectent le monde dans son ensemble, souligne le texte.

L’Université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal, créée il y a plus de vingt ans, regroupe 14 000 étudiants, 315 enseignants-chercheurs et 533 PATS au sein de huit unités de formation et de recherche (UFR), de cinq instituts et deux écoles doctorales. Elle accueille vingt-cinq nationalités différentes et compte plus de deux cent conventions signées avec des universités africaines, américaines, européennes et asiatiques.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire