A LA UNE Actualité Diourbel societe

PROMOVILLES : Diourbel bénéficie de 10 kilomètres de voirie neuve, éclairée et assainie

De Abdoulaye Faye, correspondant de Teranganews à Diourbel

Le nouveau ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale Samba Ndiobène KÂ a inauguré ce jeudi 19 novembre 2020 près de 10 kilomètres de voirie neuve, éclairée et assainie, réalisés, dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase, par le programme de modernisation des villes (PROMOVILLE).

 

En compagnie avec son collègue ministre de la Formation professionnelle, de l’Emploi, de l’Insertion et de l’Apprentissage et natif de Diourbel Dame Diop, avant de rejoindre le lieu où se tenait la cérémonie, le ministre Samba Ndiobène KÂ et son cortège ont fait le tour en voiture de six (6) axes réalisés dans la commune de Diourbel, dans le cadre de la première phase du programme de modernisation des villes (PROMOVILLES).

 

« Je suis particulièrement heureux de me retrouver avec vous ce matin (jeudi) pour les besoins de l’inauguration des infrastructures routières réalisées dans la commune de Diourbel. Ces infrastructures réalisées, dans le cadre du programme de modernisation des villes du Sénégal (PROMOVILLES), est un engagement personnel du Chef de l’Etat.(…) Je voudrais solennellement exprimer toute ma gratitude à l’endroit de S.E.M. Macky Sall Président de la République du Sénégal », soutient le maire de la commune de Diourbel.

En saluant particulièrement le khalife général des mourides au début de ses propos, le ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale Samba Ndiobène KÂ se dit heureux de se retrouver ce matin (jeudi) à Diourbel pour inaugurer les infrastructures réalisées à Diourbel, dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du PROMOVILLE. Selon le ministre du Développement communautaire, « c’est avec un plaisir que je me retrouve à Diourbel pour inaugurer, avec l’ensemble des responsables, les ouvrages réalisés à Diourbel, dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 1 du programme de modernisation des villes du Sénégal (PROMOVILLES)».

 

« La lutte contre les inégalités sociales et les disparités territoriales est au cœur des priorités du Président de la République S.E M. Macky Sall. En effet depuis son accession au pouvoir, il s’est engagé, par le biais de la solidarité nationale, à aider les moins favoriser de notre pays, en vu de desserrer les troues de la solitude face à la précarité et au besoin. C’est dans ce cadre qu’il a mis en place, entre autres, le programme de modernisation des villes du Sénégal pour rétablir l’équité territoriale », a-t-il ajouté.

 

La commune de Diourbel a été choisie, à cause de son déficit en infrastructure routière moderne de qualité et de son positionnement stratégique. « La capitale régionale de Diourbel, sur instruction de Son Excellence le Président de la République, bénéficiait de la phase pilote et de la phase 1 de PROMOVILLES pour un linéaire total de 11,63 Kilomètres de voirie neuve, assainie et éclairée pour un montant de 6,319 milliards. Dans la phase 1, financé par la BAD, près de 10 kilomètres de voirie, couvant 11 axes, ont été réalisés », martèle le ministre.

 

En plus de la voirie neuve, moderne et de ses dépendances, à savoir l’assainissement et l’éclairage public, le PROMOVILLE a aussi, dans le cadre du renforcement de l’employabilité des jeunes, formé 86 jeunes aux métiers des bâtiments et travaux publics (BTP). Par ailleurs, pour appuyer la collectivité dans sa gestion, le PROMOVILLE a mis à sa disposition de matériels informatiques complet en vue de l’opérationnalisation d’un système d’information géographique, de matériel roulant et de la formation des agents des services techniques sur des thématiques d’intérêts relatives à la gestion territoriale.

Lancé en juillet 2016, le Programme de Modernisation des villes (PROMOVILLES) vise à améliorer les conditions de vie des populations dans les centres urbains, à travers l’amélioration de la mobilité, le renforcement du réseau d’assainissement des eaux pluviales, le renforcement de la sécurité des populations urbaines et le renforcement de capacités des collectivités territoriales. « Le programme a commencé par une phase pilote financé exclusivement par l’Etat du Sénégal à hauteur de 69 milliards pour la construction de 93 kilomètres de route, de voirie assainie, éclairée et aménagée au niveau de six (6) régions du Sénégal. Il s’en suivit la mise en œuvre d’une première phase financé par l’Etat du Sénégal et la Banque Africaine de Développement (BAD) pour un montant de 89 milliards, qui a permis au PROMOVILLES d’intervenir dans la région de Dakar, mais aussi dans 10 autres communes du Sénégal, principalement dans les capitales régionales. Pour les deux phases précédentes citées, à savoir la phase pilote et la première phase, la commune de Diourbel a été très bien servie », affirme Samba Ndiobène KÂ.

 

Toujours dans la continuité de la modernisation et parallèlement à la finalisation des travaux engagés, dans le cadre de la phase pilote, le PROMOVILLE a engagé à Diourbel, en construction d’infrastructure socio-économique de base au profit de toute la population de Diourbel. « Il s’agit de la construction de huit (8) salles de classes, de trois murs de clôture au profit des écoles de Ndank, de Mbakhana et de Thiébo, mais aussi au profit des écoles franco-arabes de Keur Yelly  et Champ de courses. On peut noter également la réalisation d’aire de jeu avec équipement récréatif et sportif dans le quartier Cheikh Anta. Des aménagements très modernes et attractifs sont également prévus au niveau du Bois de ville de Ndayane, de l’esplanade de la devanture de la préfecture, des différentes entrées de Diourbel en provenance de Dakar, de Touba et de Kaolack », nous révèle le ministre.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire