Actualité Kaffrine societe

Kaffrine : 2 453 hectares ravagés par les feux de brousse

Cette année 2020, la région de Kaffrine (centre) a enregistré 58 cas de feux de brousse qui ont ravagé une superficie de 2.453 hectares, a indiqué, jeudi 19 novembre, la cheffe du service régional des Eaux et Forêts de Kaffrine, lieutenant-colonel Oulimatou Faye.

’’Cela fait vingt cas de plus qu’en 2018-2019 où 1622 hectares ont été détruits par 38 cas de feux de brousse’’, a relevé Mme. Faye, lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD), sur la préparation de la campagne de lutte contre les feux de brousse, 2020-2021.

Elle déplore qu’à la campagne 2019-2020, nous avons noté une grande augmentation des superficies brûlées et des cas de feux de brousse à Kaffrine. ’’En 2018-2019, nous avions 38 cas de feux de brousse pour 1622 hectares brulés. Et, cette année, c’est à dire la campagne 2019-2020, nous avons 58 cas de feux de brousse pour 2453 hectares brûlés’’, a dit la cheffe de service.

A cette rencontre présidée par Abou Bâ, gouverneur adjoint en charge des Affaires administratives, étaient présents des chefs de service, des élus locaux et des autorités administratives.

’’Cette année, nous avons enregistré 52% d’augmentation des cas de feux de brousse et 51% d’augmentation pour les superficies brûlées par rapport à l’année dernière’’, a précisé la cheffe du service régional, soulignant que le département de Malem Hodar ’’est plus touché avec 25 cas et plus de 1900 superficies brûlées’’.

Toujours d’après elle, ‘’les unités de lutte contre les feux de brousse sont très insuffisantes à Kaffrine. Nous n’avons que six unités d’intervention dont trois unités légères et trois citernes’’.

’’Pour les 58 cas de feux de brousse enregistrés cette année à Kaffrine, seuls quatre cas ont été identifiés’’, a indiqué le lieutenant-colonel.

C’est difficile, dit-elle, à Kaffrine d’appréhender les auteurs des feux de brousse, avant d’inviter les populations, à collaborer avec les forces de défense et de sécurité pour ’’dénoncer les auteurs de feux de brousse’’.

Le lieutenant-colonel a également invité les collectivités locales à davantage participer à la gestion de la banque de carburant. Cela permettra aux agents forestiers, de pouvoir faire face à ces genres de catastrophes naturelles.

Pour sa part, Abou Bâ a relevé que ‘’beaucoup d’objectifs fixés l’année dernière ne sont pas atteints. Même s’il y a eu des efforts qui ont été faits en terme de sensibilisation, beaucoup reste à faire par rapport à l’ouverture de pare-feu et par rapport à l’équipement des comités d’alerte et de veille’’.

’’Les maires doivent prendre des dispositions pour équiper certaines des stratégies des bouches d’incendies. Ils doivent également participer à la banque de carburant et aménager des pare-feux pour davantage lutter contre les feux de brousse dans la région’’, a préconisé le gouverneur adjoint.

La région de Kaffrine, a-t-il déploré ‘’ne dispose que d’une seule bouche d’incendie au marché centre de ladite commune’’.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire