A LA UNE Actualité athletisme Dakar sport

Papa Massata Diack : « Ce qui s’est passé hier à Paris, est un déni de justice »

Condamné à cinq ans de prison ferme et à une amende de 550 000 millions d’euros, Papa Massata Diack a encore une fois dénoncé une cabale judiciaire et médiatique contre sa famille notamment son père  le président Lamine Diack condamné lui à quatre ans de prison dont deux ans ferme.

Au lendemain du verdict du tribunal correctionnel de Paris le condamnant son père et lui à des peines de prison, Papa Massata Diack s’est rendu à Rebeuss quartier ou est né Lamine Diack. Sur place il est revenu sur les faits qui ont conduit à la condamnation de son père alors qu’il a fait de l’IAAF l’une des meilleures fédérations internationales durant ses seize ans de présidence et de vingt-trois ans de vice-présidence.

Et comme annoncé hier par Me Simon Ndiaye, Papa Massata Diack déclare que « le combat va continuer pour laver l’honneur de ce citoyen émérite, Lamine Diack et le faire revenir le plus rapidement au Sénégal. »

A en croire le patron de l’Agence marketing Pamodzi, « tout ceci n’est qu’une épreuve et en bon croyant nous le vivons sereinement car depuis 2013, une certaine presse internationale s’est attaquée de façon frontale contre tous les activités de l’IAAF et ça à commencer avec le Daily Mail. Et à partir de cet article, il y’a eu des attaques nauséabondes contre l’IAAF. Nous avons subi un lynchage médiatique venant des pays comme la France, l’Angleterre entre autres mais l’œuvre du président Lamine Diack est indestructible. »

Papa Massata Diack donne d’ailleurs rendez à la presse lundi à 10 heures à la Maison de la presse pour revenir plus en détail sur le verdict et la suite à donner à cette affaire.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire