A LA UNE Actualité athletisme Dakar sport

Verdict procès IAAF : Lamine Diack jugé coupable et condamné à quatre ans de prison, dont 2 ferme 

Le jugement dans l’affaire de corruption sur fond de dopage russe de Lamine Diack est tombé ce mercredi 16 septembre 2020. L’ancien patron de l’athlétisme mondial est reconnu coupable de corruption passive par la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris et condamné à quatre ans de prison dont deux ferme et à une amende de 500 000 euros.

Il était poursuivi en même temps que Habib Cissé, avocat et ex-conseiller juridique de Lamine Diack, Gabriel Dollé, et les trois absents au procès à savoir Papa Massata Diack, Valentin Balakhnichev et Alexeï Melnikov)

Agé de 87 ans, Lamine Diack est jugé pour avoir permis de retarder, à partir de fin 2011, des procédures disciplinaires contre des athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin, en échange de financements de Moscou. Il est aussi poursuivi pour avoir aidé son fils, Papa Massata Diack, alors patron du marketing à l’IAAF, à s’approprier plusieurs millions d’euros dans les négociations avec des sponsors.

Pour rappel l’ancien patron de l’athlétisme mondial entre entre 1999 et 2015, avait été mis en examen lundi 2 novembre pour corruption passive et blanchiment aggravé par le juge français Renaud Van Ruymbeke.

En début de semaine son fils et ancien agent marketing de l’IAAF, Papa Massata Diack a qualifié cette semaine les accusations de «plus gros mensonge de l’histoire du sport mondial». Il a déclaré qu’il avait gagné 10 millions de dollars grâce à son travail de consultant auprès de l’IAAF, mais tous légalement. Il a déclaré avoir sauté le procès car «se soumettre à la justice française, c’est me mettre à la disposition de mes ennemis». Le Sénégal a refusé de l’extrader.

 

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire