A LA UNE Actualité Dakar Médias Presse

Crise au journal « Le Soleil » : le Collège des délégués promet une parution mercredi 10 août

La crise qui secoue le quotidien national « Le Soleil » et qui s’est accentuée ces dernier jours, a privé les lecteurs de leur quotidien depuis plus de 3 jours. Et ces derniers devront prendre leur mal en patience. Puisque, selon le Collège des délégués et l’intersyndicale qui sont en grève le journal ne pourra parfaire que mercredi prochain.

« Avec les nombreuses interventions des autorités, du Président du Conseil d’administration et même de lecteurs assidus, le Collège des délégués du personnel et l’intersyndicale ont décidé, en toute responsabilité , de reprendre la parution du journal Le Soleil. Toutefois, pour des raisons techniques évidentes, cette parution ne peut avoir lieu ce lundi 08 août 2022. Nous en sommes très désolés », ont-ils expliqué dans un communiqué.

Avant d’ajouter: « Par ailleurs, le collège des délégués et l’ensemble des employés travaillent d’arrache-pied pour sa parution le mercredi 10 août 2022, mardi étant un jour férié ».

Aussi, « Le collège des délégués du personnel et l’intersyndicale de la SSPP Le Soleil remercient l’ensemble des Sénégalais notamment les acteurs de la presse, pour leur précieux soutien et marquent encore leur détermination à préserver ce patrimoine national mis en  péril par l’incompétence et l’irresponsabilité de Yakham Mbaye et de son adjoint Amadou Gaye Ndiaye ».

A rappelé que plusieurs journalistes mais aussi travailleurs au sein du journal e Soleil avaient été arrêtés par la Gendarmerie suite à un sit-in avant d’être relâchés.

11 journalistes du Soleil kidnappés, 2 autres évacués aux urgences
Un fait inédit. 11 journalistes ont été brutalisés, malmenés avant d’être arrêtés par la Gendarmerie nationale. Leur seul tort, c’est d’avoir osé défendre une entreprise pillée de toutes parts par un directeur général aussi incompétent que véreux. Deux autres camarades ont été évacués aux urgences. Pour disperser la foule déterminée, mais qui est restée pacifique, les éléments de la gendarmerie qui ont pris d’assaut l’entreprise depuis 12 heures, et renforcés par presque un contingent entier, y ont lancé des grenades lacrymogènes. Une situation inacceptable dans une maison de presse, laquelle est un espace de liberté par excellence. Depuis, ils ont encerclé le SOLEIL. C’est inédit dans l’histoire cinquantenaire de la Sspp Le Soleil.

Les travailleurs exigent la libération immédiate et sans condition de leurs camarades et interpellent les autorités. Ils annoncent une grève illimitée et la suspension de la parution du quotidien national.

A propos de l'auteur

Awa Kane Fall