Actualité societe Ziguinchor

Manifestations interdites du 17 juin/Affaires Alexis Diatta et Idrissa Goudiaby : La justice agrée une contre-autopsie

Avec Youssouf DIMMA correspondant de Teranganews à Ziguinchor 
Les corps d’Alexis Diatta et d’Idrissa Goudiaby tués respectivement à Ziguinchor et à Bignona, durant les manifestations du 17 juin dernier feront l’objet d’une contre-expertise médicale sur demande des familles des victimes C’est ce qu’a déclaré Papa Ismaël Diallo, Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Ziguinchor, jeudi 30 juin.
’’Les familles des victimes elles-mêmes ont sollicité qu’il soit pratiqué une contre-expertise médicale. Cette demande sera favorablement accueillie parce que, nous sommes dans les dispositions de mener une enquête impartiale et transparente’’, a expliqué Papa Ismaël Diallo lors d’un point de presse.
Tués lors des manifestations interdites du 17 juin, des informations avaient fait état de mort par arme à feu. Mais le rapport d’expertise médico-légal concernant le nommé Idrissa Goudiaby a indiqué ’’une mort violente par choc hémorragique suite à une plaie pénétrante du cou causée par une arme blanche contondante et tranchante comme une hache ou un sabre’’.
Sa famille avait contesté le rapport du médecin légiste, persistant qu’il s’agissait ’’bien de mort par balle réelle’’, avant de solliciter une contre-expertise médicale.
Le Procureur de la République a nié en bloc les informations qui font état de ’’rétention de dépouilles mortelles’’, en précisant, qu’il ’’n’en est rien’’.
Le représentant du ministère public a présenté ses condoléances aux familles éplorées avant de rassurer sur la prise en charge ‘’avec sérieux’’ de ces deux dossiers. ’’Il s’agit de deux cas de meurtres avérés et une enquête judiciaire a été ouverte à cet effet (…) ces dossiers sont pris en charge avec le sérieux qui sied. Nous en voulons pour preuves l’audition de certains témoins déjà réalisés et celle des parties civiles effectuées ce 30 juin (jeudi) en présence de leurs conseils’’, a insisté le Procureur de la République.
Il assure que : ’’plusieurs autres actes d’enquête sont également envisagés et seront posés prochainement pour situer les responsabilités de quelque bord qu’elles soient et rendre  justice aux victimes. La même rigueur sera de mise en ce qui concerne le dossier d’Alexis Diatta’’.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye