A LA UNE Actualité Législatives du 31 juillet 2022

Ziguinchor : Les manifestations de l’opposition font un (1) mort à Bignona, 18 blessés dont 1 grave dans la région ; l’armée mobilisée

De Youssouf DIMMA correspondant de Teranganews à Ziguinchor

Deux morts ont été enregistrés ce vendredi lors des manifestations de l’opposition Yewwi Askan Wi. Un premier mort à Dakar en marge des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants. Il s’agit d’un adolescent mort dans un incendie causé par une grenade lacrymogène. Le deuxième a été enregistré à Bignona. 

L’opposition sénégalaise représentée par l’inter-coalition Yewwi Askan Wi (YAW) et WALLU SÉNÉGAL (WALLU) dont la marche n’a pas été autorisée dans la région de Ziguinchor a finalement mis sa promesse à exécution faisant un (01) mort à Bignona, au moins dix-huit (18) blessés dans l’ensemble de la région dont un (01) grièvement.

Selon Yaya Diémé, responsable PASTEF) Les Patriotes à Bignona, ‘l nous avons enregistré un mort qui a été touché par une balle réelle et a succombé à l’hôpital ; il s’appelle Abdoulaye Diatta et est âgé de 25 ans et puis il y a eu plus de 19 blessés ” .

Peu après 20 heures, l’armée a été mise à contribution pour surveiller la capitale sud du pays, mais dans la capitale du Fogny, à savoir Bignona, l’armée a été mobilisée depuis la matinée.

En effet, l’Inter-coalition de l’opposition a pu mobiliser des centaines de jeunes pour battre le macadam à travers rues de la capitale sud du pays.

Les forces de police ont tenté d’empêcher les manifestants de rallier la place Aline Sitoé Diatta située au nord de la commune de Ziguinchor après avoir pris le départ sur le terrain de Jattir, situé au quartier Lyndiane plus au sud de la commune.

Les manifestants ont ainsi brûlé des pneus, érigé des barricades notamment au niveau des intersections des principales et ceci, dans l’ensemble des quartiers qu’ils ont traversés.
La même scène de chaos a été vécue par les populations de la commune de Bignona où de violentes manifestations ont été enregistrées.

Ils sont sont érigés contre les forces de l’ordre ave qui il ont échangé des projectiles (pierres, bouteilles, bâtons, etc ) contre des grenades lacrymogènes.

Les manifestants ont pu rejoindre la place Aline Sitoé Diatta qui était leur destination. Sur place, ils ont scandé le nom du président Macky Sall en ces termes : ” Macky Sall dégage ! Macky Sall dégage ! Macky Sall dégage ! ”
Ou encore, ” Soko t lalé didagnoula door !!! (Si vous le touchez, nous aurons affaire à toi !!! Ndlr ) ”

Commentant cela, Abdou Aziz Cissé, l’organisateur principal de la marche, dont le nom figure sur la demande d’autorisation de la marche, a indiqué que cette marche était une vraie réussite puisque nous avons pu attendre notre objectif.

A propos de l'auteur

Khadim FALL