A LA UNE Actualité Kaolack santé

Nourrisson décédé à l’hôpital régional de Kaolack : Les parents dénoncent “une négligence”, la direction de l’hôpital dément et apporte des précisions

De Abdoulaye Diallo, correspondant de Teranganews à Kaolack

C’est un drame qui a profondément consterné les parents Diallo. Les faits se sont à l’hôpital régional de Kaolack hier vendredi 6 mai 2022. Un nouveau né a été déclaré et déposé à la morgue alors que pour ces parents le nourrisson respiré toujours et dénoncent encore une  négligence du personnel soignant mais la direction de l’hôpital Elhadji Ibrahima Niass dément “les accusations de négligence et apporte des éclairages”.

Un nourrisson a été déclaré mort par un médecin à la Pédiatrie de l’hôpital régional de Kaolack alors qu’il était toujours vivant. C’est le père du bébé qui s’en est ouvert à la presse.

Face à la presse, le père Alassane Diallo parle de négligence et promet du coup de saisir la justice.
« J’avais amené ma fille à l’hôpital et hier matin, je suis venu pour m’enquérir de son état, mais le médecin m’a dit qu’elle (l’enfant) est fatiguée et avait des douleurs au niveau de la tête. Quelque temps après je suis revenu mais à ma grande surprise, une infirmière m’a annoncé sa mort et m’a remis un certificat de décès. Ainsi, une fois à la morgue, le corps qui n’y était pas, a été après amené par quelqu’un d’autre dans un carton. Et lorsque que mon ami a touché le cou du bébé, elle a commencé à crier. On allait enterrer ma fille vivante. C’est vraiment déplorable. C’est un cas qui n’est pas du tout nouveau dans nos hôpitaux. Sur ce, j’interpelle le ministre de la santé parce que trop c’est trop! »

À signaler que le nourrisson est finalement décédé… Les services de l’hôpital régional de Kaolack ont tenu un point de presse pour se prononcer sur cette situation.

La direction de l’hôpital El ha fait face à la presse ce samedi pour apporter des éclairages sur le décès de ce nourrisson.

A en croire Dr Kalidou Ly chef de médecins de l’hôpital régional, “le bébé présenté des troubles neurologiques et respiratoires ce qui provoqué que le nourrisson a fait plusieurs arrêts cardiaques c’est pourquoi que l’aide infirmière a pensé que le bébé est mort ce qui a motivé la délivrance d’un certificat de décès.

Selon toujours Dr  Ly “un rapport circonstancié a été produit et remis à  la direction de l’hôpital qui va tirer les conséquences de ce malheureux événement”, a déclaré le chef des médecins de l’hôpital régional de Kaolack El hadji Ibrahima Niass.

A propos de l'auteur

Khadim FALL