A LA UNE Actualité Afrique Dakar Environnement

La CEDEAO adopte une stratégie régionale climat pour renforcer la coordination de l’action climatique en Afrique de l’Ouest

La Stratégie régionale climat de la Cedeao a été validée vendredi dernier à Accra par les quinze ministres de l’Environnement des Etats membres à l’issue de deux journées d’atelier.

« C’est le fruit d’un processus collaboratif de plus d’un an conduit entre les institutions de la région, les Etats membres de la CEDEAO, les partenaires techniques et financiers et la société civile », souligne le communiqué.

« Agir sur le climat à l’échelle de la région ouest-africaine est essentiel car la coordination des interventions, la solidarité entre les Etats membres et l’engagement des communautés locales sont les clés d’une action efficace et durable sur le climat. C’est aussi l’opportunité d’élever la voix de la région sur la scène internationale, en portant les messages d’une région unie et solidaire dans la négociation sur le climat, et en structurant la mobilisation de ressources financières pour augmenter massivement les financements climatiques internationaux », a affirmé le commissaire Sékou Sangaré, chargé de l’Agriculture, de l’environnement et des ressources en eau à la  la Cedeao.

La Stratégie régionale climat contient des objectifs sectoriels d’adaptation notamment en matière de transport, d’agriculture, d’énergie, d’usage des sols, d’eau, de santé etc, précise le communiqué, dans l’ordre.

Ces objectifs sont fixés à horizon 2030, en cohérence avec l’échéance des engagements des Etats membres pris dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat, avec une révision prévue à horizon 2050.

La stratégie régionale climat est élaborée selon un processus participatif et s’appuie sur un comité de pilotage rassemblant la plupart des départements de la Commission de la CEDEAO et la consultation régulière des Etats membres, des autres institutions régionales telles que le CILSS ou l’UEMOA, et des acteurs de la société civile et du secteur privé.

S’appuyant sur les politiques existantes, la stratégie régionale climat déclinera, qu’il s’agisse d’adaptation aux impacts des changements climatiques ou d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, des objectifs à horizon 2030 et 2050 et un plan d’action dans les secteurs prioritaires de la région en termes de développement, comme le secteur de l’agriculture, l’énergie, la foresterie, l’eau, ou encore les transports et infrastructures.

A propos de l'auteur

Khadim FALL