A LA UNE Actualité Energie Environnement Saint-Louis

Saint-Louis- Exploitations des hydrocarbures : Le Forum civil lance des consultations avec les populations du Nord 

De Adama Séne correspondant de Teranganews à Saint-Louis 

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet « Transparence et Redevabilité dans la gestion des ressources publiques (PTR) », Saint-Louis a abrité hier un atelier de consultations de la société civile. Rencontre au cours de laquelle la Section régionale du Forum Civil, en collaboration avec l’ONG Oxfam et les différents participants ont planché sur la répartition des revenus issus de l’exploitation des hydrocarbures. Une occasion que la communauté des pêcheurs de la Langue de Barbarie a saisie pour soulever leurs graves inquiétudes sur la prochaine exploitation du gaz dans la zone.

La tenue de l’atelier de consultations sur la répartition des revenus issus de l’exploitation des hydrocarbures dans la capitale du Nord a été une tribune pour les acteurs de la pêche d’étaler leurs inquiétudes devant le Forum Civil. Pour le secrétaire général de l’Unapas, avec la future exploitation du gaz l’avenir des pêcheurs est plus que sombre. « Les impacts négatifs de l’activité extractive sur l’environnement marin et par voie de conséquence sur le secteur de la pêche qui constitue notre principale source de revenus, malgré l’espoir suscité par les gains économiques immédiats posent de sérieux problèmes aux populations de la Langue de Barbarie» a expliqué Moustapha Dieng. Avant de poursuivre qu’à plusieurs niveaux, les pêcheurs doivent être impliqués. Afin de mieux connaître la faune marine surtout dans les zones qui seront impactées par l’installation des plateformes. « Nos connaissances séculaires du milieu peuvent servir et doivent intégrer dans les études environnementales. Ensuite de grosses pertes dans le secteur de la pêche sont annoncées. Les populations avancent un chiffre de plus de 35 à 50% de perte de leurs activités et des ressources avec un lourd impact négatif sur la pêche dans la Langue de Barbarie » a-t-il ajouté. Des inquiétudes que les pêcheurs partagent largement par une bonne frange de la société civile.

Les pêcheurs crient leurs craintes

A en croire le Coordonnateur national du Forum Civil, le Gouvernement doit changer de paradigme pour comprendre qu’il y a effectivement une relation entre l’exploitation des hydrocarbures et la pêche. Car, a-t-il avancé, l’exploitation du gaz offshore renferme plusieurs impacts d’ordre social, environnemental, économique pour la région de Saint-Louis vue la sensibilité de la zone dont les revenus sont essentiellement tirés de la pêche artisanale.

«C’est pourquoi, il est nécessaire de partager les textes sur la répartition des revenus des hydrocarbures, avec les communautés de pêcheurs, en vue d’avoir des idées précises sur leurs préoccupations. D’ailleurs les consultations se poursuivront en compagnie de la société civile pour l’instauration d’un partenariat social avec les habitants pour porter un plaidoyer en faveur de la préservation des intérêts des populations locales », a déclaré Birahim Seck. Revenant sur la rencontre de Saint-Louis, le coordonnateur national du Forum civil, a rappelé qu’il s’agit d’un atelier de consultation des acteurs territoriaux sur la réglementation dans le secteur des hydrocarbures. Il consiste à partager avec ces derniers et les autres acteurs, les différents mécanismes qui doivent régir l’utilisation future des ressources ainsi que la répartition des revenus issus de l’exploitation des hydrocarbures qui sont généralement prévus par la gouvernance des ressources minérales.

Selon Mame Latyr Fall, de la section Forum civil /Saint-Louis, de tels fonds permettront de stabiliser les dépenses de l’État, d’épargner pour les futures générations, de stabiliser les apports de capitaux pour éviter de perturber l’économie, entre autres.

A propos de l'auteur

Khadim FALL