A LA UNE Actualité Dakar santé

“Rayons d’espoir”, le projet de médecine nucléaire présenté à Macky Sall

Au soir du mercredi 17 novembre, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, a exposé au chef de l’Etat sénégalais son projet de médecine nucléaire ‘’Rayons d’espoir’’ (Rays of Hope).
‘’Le président Macky Sall a reçu dans la soirée le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique. Rafael Mariano Grossi veut renforcer le partenariat très important entre le Sénégal et l’AIEA. Il a exposé au chef de l’Etat son projet de médecine nucléaire’’, annonce-t-elle sur sa page Facebook.
L’initiative ‘’Rayons d’espoir’’, dont le lancement est prévu le 4 février 2022, ‘’consiste à renforcer les capacités de traitement et de cure du cancer et devrait profiter à toute l’Afrique’’.
Elle a pour but d’‘’aider les Etats membres de l’AIEA à mettre en place ou à développer leurs capacités nationales de lutte contre le cancer à l’échelle des technologies nucléaires (imagerie médicale, médecine nucléaire et radiothérapie)’’, selon un communiqué du ministère sénégalais de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
A l’occasion de la visite de son directeur général, l’AIEA va signer un accord de partenariat avec l’Institut Pasteur de Dakar, pour la lutte contre les zoonoses. Selon le communiqué du Ministère, le Sénégal a bénéficié d’un ‘’appui considérable’’ des programmes de coopération technique de l’AIEA dans différents domaines.
Le département ministériel chargé de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ‘’point focal de l’AIEA’’ au Sénégal, assure ‘’le suivi de l’exécution des projets nationaux et régionaux auxquels participe notre pays’’. L’Autorité de radioprotection et de sûreté nucléaire ‘’assure, au nom de l’Etat, la sécurité des sources radioactives et de la matière nucléaire sur l’ensemble du territoire sénégalais, et le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection face aux risques liés aux activités nucléaires au Sénégal’’.
De 1976 à 2021, souligne le communiqué, près de 60 projets nationaux ont été financés par l’AIEA au Sénégal, selon Aps.
L’agence a investi dans les projets nationaux près de 7 milliards de francs CFA, de 2012 à 2021, dans la formation (cours nationaux, bourses, visites scientifiques), les équipements et les missions d’expertise, et près de 1 milliard pour des équipements.
Selon le communiqué, plusieurs domaines en bénéficient : l’agriculture, la santé, la nutrition, l’alimentation, la production animale, etc.
Il indique que le Sénégal a été désigné, récemment, pour participer aux phases pilotes de projets de l’AIEA. Il s’agit du Projet ZODIAC (Zoonotic Disease Integrated Action), du Projet NUTEC-Plastic (utilisation de la technologie des rayonnements pour la surveillance du plastique et le recyclage des déchets plastiques) et du Projet d’introduction des sciences et techniques nucléaires dans les collèges et lycées.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye