Actualité athletisme sport

Primes impayés des athlètes sénégalais : 14 ans d’expectative !

Le problème des primes des athlètes sénégalais a débuté en 2007. En 2015, huit ans après, à l’issue des Jeux Africains de Brazzaville, ces primes impayées étaient passées à près de 400 millions Cfa.

Face à la presse, tout juste avant le début des Jeux Africains 2015 de Brazzaville, l’ex-Directeur de la Haute compétition (Dhc), Souleymane Boun Daouda Diop, avait fait un aveu de taille : «De 2007 à aujourd’hui, rien n’a été réglé concernant les primes. Nous avons fait le recensement de tous les athlètes concernés et le montant à payer s’élève à 355 millions francs Cfa.» Et le Dhc de rappeler dans la même foulée que depuis 2004, un arrêté de Youssoupha Ndiaye, alors ministre des Sports, avait fixé le barème (en hausse) pour récompenser les athlètes médaillés à l’international.
Justement au sortir de ces joutes congolaises de 2015, les primes concernaient 36 médaillés de Brazza : 7 en or, 10 en argent et 19 en bronze.
Consciente de l’importance de ces récompenses, la Fé­dération sénégalaise de football avait pris les devants, en prenant sur elle, la décision de primer l’Equipe des U23, vainqueur de la médaille d’Or pour la première fois. Selon Le Quotidien, c’est ainsi que chaque poulain du coach Serigne Saliou Dia avait reçu globalement 1 million 550 mille francs, soit un total de 31 millions Cfa.

Or : 1 million, Argent : 500 mille, Bronze : 250 mille

Bien que n’ayant pas le même matelas financier que son homologue du foot, la Fédération d’athlétisme avait aussi fait un effort en primant ses 4 médaillés. C’est ainsi que les médaillés d’argent, Ndiss Kaba Badji (saut en longueur), Gnima Faye (100m haies) et Amy Sène (marteau) ont reçu chacun 500 mille francs. Et 250 mille pour Mamadou Guèye, médaillé de bronze.
Au retour de Brazza, en 2015, selon un petit calcul par rapport aux 36 médailles décrochées par le Sénégal, à raison de 1 million Cfa pour l’Or (y compris toute l’équipe des U23), 500 mille pour l’argent et 250 mille pour le bronze, on a en effet atteint une somme qui avoisine les 400 millions Cfa. La bande à Mame Fatou Thiaw, première sénégalaise médaillée d’Or à Brazza en 2015, attend toujours.
Entre-temps, la somme est passée à 600 millions Cfa. Aujourd’hui, 14 ans après, il y a donc espoir avec la décision prise par l’Etat du Sénégal.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye