A LA UNE Actualité Astronomie

Le Sénégal ambitionne de conquérir l’espace avec la construction de son satellite

Le Sénégal a l’ambition de tirer profit de ces sciences spatiales pour accompagner son développement. Il ambitionne, pour cela, de mettre en place un écosystème spatial. Il y aura les ressources humaines, l’encadrement institutionnel, l’innovation, le secteur privé. Le Sénégal a misé, dans la première phase, sur les ressources humaines. Ils sont aujourd’hui en train de former des ressources humaines capables de porter leurs projets. Cela a commencé l’année dernière par l’envoi, au Centre spatial de Montpellier, de trois étudiants issus des écoles d’ingénieurs du Sénégal, pour faire un Master dans le domaine spatial. Et le processus est encore en cours, d’autres étudiants viendront encore.

Dans un entretien qu’il a accordé à nos confrères du journal Le Quotidien l’enseignant chercheur à l’UCAD, Gayane Faye, par ailleurs chef du Laboratoire de télédétection appliquée, a fait savoir que pour réaliser un tel objectif, “le Sénégal va envoyer dix personnes envoyées à Montpellier, 5 techniciens et 5 ingénieurs. Et ces étudiants qui vont à Montpellier vont travailler, à partir du mois de mars, sur le premier satellite sénégalais. Il s’agit donc d’étudiants formés dans les universités sénégalaises, qui viennent compléter leur formation appliquée dans le domaine spatial et qui vont fabriquer le premier satellite sénégalais à partir du mois de mars 2022. Un satellite dont le lancement était prévu en 2021 mais, avec les aléas du Covid, cela a été reporté en 2023. Et on ne va pas se limiter à cela.

Après ce lancement, on va aller vers des satellites plus grands, avec d’autres applications, les traitements et l’utilisation des données…”.

 

A propos de l'auteur

Dame Diop