A LA UNE Actualité Education Tambacounda

Rentrée scolaire 2021/2022 : Encore quelques réglages pour concrétiser le « Oubi Tey Jang Tey » à Tambacounda surtout au lycée de la commune

De Amédine FAYE, correspondant Teranganews à Tamba

Une nouvelle année scolaire qui s’ouvre  au grand bonheur des apprenants.

« Oui ! Je suis ravi d’être là », confie, enthousiaste,  cet élève en classe de sixième  trouvé au collège Tamba commune 1 prenant son emploi du temps.

Dans ce collège de la commune de Tambacounda, les enseignements ont bien démarré en ce premier jour de la rentrée des classes dans le respect du protocole sanitaire. Il en est de même dans les quatre autres établissements du préscolaire, de l’élémentaire, du moyen visités par  les autorités régionales à l’occasion de la tournée traditionnelle de rentrée scolaire, ce jeudi 14 octobre 2021.

Mais au lycée Tamba-Commune, autre étape de la visite,  le « Oubi Tey Jang Tey » ne sera pas sans doute effectif. Son proviseur en  donne  les raisons devant l’adjoint au gouverneur chargé du Développement Amadou Salmone Fall, l’Inspecteur d’Académie Babacar Diack, les représentants des syndicats d’enseignants, le mouvement parental, le médecin-chef de région Bayal Cissé, qui ont, entre autres,  composé la délégation.

Avec le suintement des terrasses des bâtiments, « les salles de classes ne sont pas praticables (…) Autant de difficultés qui nous empêchent de travailler », alerte Ousmane Barry, proviseur de ce lycée.

A l’entendre, les dalles des bâtiments ont été malfaites, pourtant le lycée a été construit en 2014.

Sa désolation rejoint la déploration du président de l’Association des parents d’élèves de l’établissement. Lui, il craint un effondrement de la dalle des salles de classe à tout moment.

« C’est un grand risque de mettre nos enfants dans des salles de classe comme çà. Mais si l’autorité prend la responsabilité de les mettre là-dans, on n’y peut rien. Mais c’est très dangereux », alarme-t-il.

Tamba-Commune, le deuxième lycée public de la commune, compte 1.616 élèves dispatchés dans 30 classes pédagogiques dont 20 salles physiques avec un déficit de 10 salles.

En plus du délabrement, le lycée manque de matériels didactiques.

« Les labos et la salle informatique ne sont pas équipés. Il n’y a pas de salle de gymnastique pour protéger les élèves pendant les brevets et bacs sportifs », ajoute proviseur Barry.

L’autorité administrative, pour sa part, envisage d’y envoyer une mission de la Protection civile pour s’enquérir de l’état des bâtiments.

A propos de l'auteur

Khadim FALL