A LA UNE Actualité politique Tivaouane

Mairie de Tivaouane : Pas d’accord autour d’un candidat de consensus, risque d’implosion de la coalition BBY, Macky Sall sollicité pour arbitrage

De Chérif Touré correspondant de Teranganews à Tivaouane 

A Tivaouane, la coalition présidentielle a du mal se retrouver autour d’un candidat unique. Et ce malgré la médiation entreprise par le Khalife général des Tidianes Serigne Babacar Sy Mansour. La rencontre tenue ce mercredi 22 septembre entre les différents candidats de Benno Bokk Yaakar et le Khalife s’est soldée par une cristallisation des antagonismes entre les différents camps rivaux dont les principaux acteurs sont le maire sortant Mamadou Diagne Sy Mbengue et le leader du mouvement And Défar Abdoulaye Ndiaye Ngalgou.

Pour rappel, le Khalife Serigne Babacar Sy Mansour avait instruit quelques jours plus tôt aux différents candidats à la municipalité de Tivaouane et alliés du président Macky Sall de lui proposer un candidat consensuel. Il s’agit en l’occurrence Mamadou Diagne Sy Mbengue, Abdoulaye Ndiaye Ngalgou, Demba Diop Sy, Abdou Ndéné Sall et Pape Momar Gaye.

Mais il est ressorti de la dernière rencontre que les principaux candidats sont le maire Mamadou Sy Mbengue et Abdoulaye Ndiaye Ngalgou. Le premier veut rempiler pour un second mandat tandis que son rival tient à honorer son engagement de maintenir sa candidature auprès de ses collaborateurs et militants.

Le leader du mouvement And Défar Abdoulaye Ndiaye Ngalgou a fait savoir au Khalife et ses camarades de Benno Bokk Yaakaar, qu’il est disposé à faire cavalier seul s’il n’est pas choisi comme candidat de la mouvance présidentielle.

Par contre, le ministre en charge du TER Abdou Ndéné Sall a renoncé à sa candidature jugée pas très sérieuse par certains analystes de la politique locale. Sa seule exigence c’est que leur candidat soit issu de BBY. Ce qui semble être une main tendue au maire sortant qui d’après nos sources a mené des tractations souterraines pour décrocher son soutien.

De son côté Demba Diop Sy maintient sa candidature et précise qu’il ne s’agit pas d’une affaire de Benno Bokk Yaakaar mais plutôt de la pertinence et du projet du candidat.

Quant à la présidente du Conseil départemental Seynabou Gaye Touré, elle n’aurait pas manqué de signifier au maire que son bilan insatisfaisant ne lui permet pas de représenter la mouvance présidentielle aux prochaines élections. Elle vote pour la candidature d’Abdoulaye Ndiaye Ngalgou.

Finalement, le Khalife a dû renvoyer les protagonistes auprès du président Macky pour son arbitrage. Ce dernier aura à faire un choix difficile dont les conséquences peuvent s’avérer décisives pour son camp dans ces élections qui s’annoncent déjà explosives dans la ville sainte de Tivaouane.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire