A LA UNE Actualité Dakar economie societe

Hausse des prix des produits de première nécessité : Commerçants et industriels indexent les taxes de l’Etat

Les prix des produits de première nécessité sont en hausse. Une situation qui n’est pas du goût des clients encore moins des commerçants qui pointent du doigt certaines taxes de l’Etat.

L’Association des commerçants et industriels du Sénégal (Acis) s’est enfin prononcée sur la hausse de certaines denrées alimentaire. Face à la presse hier 30 août, l’Association a lavé à grande eau les commerçants. Elle indique que cette hausse est indépendante de leur volonté.

Khadim Sylla et Cie tiennent l’Etat comme unique responsable car étant la seule autorité capable de remédier le problème en allégeant certaines taxes. «L’essentiel de ce que nous consommons nous vient de l’extérieur à travers les importations. Alors, il se trouve que les prix d’acquisition de produits échappent à notre contrôle et augmentent à l’étranger pour des raisons que nous ignorons pour l’essentiel», a-t-il déclaré.

L’Association des commerçants et industriels du Sénégal, a pointé également du doigt la période de crise que traverse actuellement le monde. Cette crise, selon le président de leur association, Khadim Sylla, «a des répercussions sur les frais de fret dans le transport maritime». Concernant le sucre, ces commerçants réclament une libéralisation dans la production et une nouvelle politique de gestion. A l’en croire, «nous sommes doublement victimes en tant que commerçant en mettant nos capitaux comme tout le monde.

Toutefois, ces commerçants réclament de nouvelles politiques économiques autres que celles existantes depuis toujours. Selon Khadim Sylla et ses camarades, chaque année, les commerçants vivent la même chose. C’est pourquoi l’Association invite le président de la République, Macky Sall à prendre des mesures idoines pour résoudre le problème.

A propos de l'auteur

Dame Diop

Laissez un commentaire