A LA UNE Actualité Justice Kaolack

Liberté provisoire pour Kilifeu de Y’en a marre

Le rappeur Landing Mbessane Seck, plus connu sous son nom d’artiste « Kilifeu », membre du mouvement « Y en a marre » vient d’obtenir une liberté provisoire. L’artiste-activiste était en garde à vue, depuis deux jours, au commissariat de Kaolack. Hier, il avait bénéficié d’un retour de parquet.

Arrêté pour outrage à agent et participation à une marche non autorisée, alors qu’il participait à la manifestation organisée à Kaolack par l’Amicale des travailleurs de l’électricité de la Senelec composée de prestataires qui réclament des contrats de travail, « Kilifeu » a finalement fait face au procureur ce vendredi.

Deuxième face à face avec le procureur pour Kilifeu. Le rappeur qui a bénéficié d’un retour de parquet, jeudi, est de nouveau présenté au juge, ce vendredi 11 juin. Les leaders du groupe Y’en a marre, pour lui prêter main forte se sont rendus à Kaolack, où leur camarade a été arrêté, lors d’une manifestation non autorisée. Aliou Sané, Thiaat, entre autres, étaient aux côtés de Ousmane Sonko et Malick Gackou, venus en soutien.

Devant les locaux du tribunal de grande instance de Kaolack, Ousmane Sonko s’est prononcé sur l’arrestation du rappeur. « Nous ne l’accepterons pas. Il n’y a rien qui justifie que Kilifeu soit retenu 24 heures, à force même qu’il y ait un mandat de dépôt contre lui. Ce n’est pas acceptable et nous ne l’accepterons pas ». Il renchérit : « c’est ce genre d’injustice qui motive la manifestation qu’on organise aujourd’hui à Dakar. Nous avons patienté 3 mois après la demande des autorités religieuses, 3 mois que des jeunes qui n’ont absolument rien fait sont maintenus par Macky Sall, certains sont des étudiants, d’autres, des élèves, des employés. Pendant ces trois mois, lui et ses enfants déambulent tranquillement et librement, ce n’est pas acceptable ».

Ousmane Sonko, leader de Pastef en a profité pour lancer une invitation pour la marche autorisée par le Préfet et devant se tenir aujourd’hui à la Place de la Nation. « Nous appelons tous les Sénégalais à une grande mobilisation cet après-midi à Dakar. Et ce n’est que le début d’un cycle de manifestations jusqu’à ce que justice se fasse, jusqu’à ce que ces gens-là soient libérés ».

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire