Actualité

Lutte contre les migrations irrégulières : Une antenne du comité national de gestion des rapatriés (CNRRPD), installée à Ziguinchor

De Youssouf DIMMA, correspondant Teranganews à Ziguinchor

Pendant que le Sénégal compte depuis quelques semaines une vague de départs irréguliers de jeunes vers l’Europe via l’océan atlantique, à bord de pirogues de fortune, le général de division aérienne Joseph Mamadou Diop, Chef d’Etat-major particulier du Président de la République, a procédé les 25 et 26 novembre 2020, à l’installation et la formation des membres de l’antenne régionale de Ziguinchor, du Comité National chargé de la gestion de la situation des Réfugiés, Rapatriés et des Personnes Déplacées (CNRRPD). C’était en présence du gouverneur de Ziguinchor Guédji Diouf et du Chef du sous-bureau de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

 

Selon le Chef d’Etat-Major particulier du Président de la République, « l’objectif de la mise en place de l’antenne régionale du CNRRPD, est d’avoir un cadre pour des actions de décentralisation des opérations d’accueil des migrants de retour au plus près de leurs localités d’origine, et les activités de suivi et de d’assistance aux personnes déplacées et aux anciens réfugiés qui sont retournés dans leur terroir ».

 

Ainsi, ce comité régional de Ziguinchor, dirigé par le gouverneur, constituera « un lien organique et fonctionnel établi entre le Secrétariat permanent du CNRRPD et le Comité régional ».
C’est ainsi que juste après la cérémonie officielle d’installation de ladite antenne, une session de formation est entamée.

 

Celle-ci a permis de « renforcer les capacités des membres du Comité régional sur les défis et enjeux majeurs du phénomène de la migration, en mettant spécifiquement le point sur les dangers liés à l’émigration irrégulière ; sur les défis liés à la réintégration des rapatriés, notamment l’accès à la terre, au logement, à la propriété et aux services essentiels de base ».
D’autre part, « une feuille de route » pour la formation des associations de migrants de retour de la région de Ziguinchor est définie pour faciliter leur accompagnement et surtout leur réinsertion socio-économique.

Pour rappel, le CNRRPD a été créé par décret n°2003-291 du 8 mai 2003, dans le souci de conjuguer la diversité des expertises nécessaires à la gestion de la situation des personnes vulnérables tout en assurant une coordination opérationnelle de l’ensemble des structures existantes. Il est placé sous l’autorité du Chef de l’Etat-major particulier du Président de la République et est interministériel.

 

Il a notamment pour mission de : « suivre les situations d’urgence affectant les Sénégalais de l’extérieur ; mettre en œuvre les mesures propres à faire face à ces situations ; planifier, coordonner et conduire toutes les opérations de rapatriement des Sénégalais de l’extérieur et celles d’assistance aux réfugiés, rapatriés et personnes déplacées tout en leur apporter l’assistance nécessaire ».

Ce comité qui dépend de la présidence de la République devra aussi « favoriser voire faciliter l’insertion, la réinsertion et la réintégration et la réinsertion des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées dans la communauté nationale ».

C’est le CNRRPD qui propose au Président de la République les décisions en matière d’obtention de statut de réfugié.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire