Comme il le dit lui-même, il est maintenant «de l’autre côté de la maladie». Testé positif au Covid-19 en Ecosse où il se trouvait, le prince Charles n’a heureusement eu que des symptômes bénins. Mais ceux-ci l’ont contraint, comme tout un chacun au Royaume-Uni en mêmes circonstances, à se mettre en auto-isolement durant sept jours. Il en est sorti ce lundi 30 mars 2020, sur autorisation de ses médecins. Son épouse la duchesse de Cornouailles Camilla doit demeurer quant à elle en quarantaine encore une semaine, pour vérifier si elle n’a pas été elle aussi contaminée.

Deux jours après avoir révélé être guéri du coronavirus, le prince de Galles a souhaité s’adresser aux Britanniques. Il a été filmé par le personnel de son manoir écossais de Birkhall -où sa femme réside également mais dans une autre partie de la maison-, assis à son bureau. Et la vidéo d’un peu plus de trois minutes et demi a été diffusée sur les réseaux sociaux de Clarence House et Buckingham Palace.

Dans son message, le fils aîné de la reine Elizabeth II souligne qu’il reste, malgré sa guérison, «dans un état de distanciation sociale et d’isolement général». «Comme nous l’apprenons tous, c’est une expérience étrange, frustrante et souvent pénible lorsque la présence de la famille et des amis n’est plus possible et que les conditions de vie normales sont soudainement supprimées», souligne-t-il au début de son message. Lequel est presqu’essentiellement consacré à remercier et soutenir, en son nom et celui de sa femme, par leurs pensées et leurs prières, tant le personnel soignant héroïquement mobilisé pour sauver des vies et limiter autant que faire ce peut la propagation du virus que les bénévoles engagés de diverses manières, le personnel des magasins d’alimentation ou encore les personnes qui viennent en aide à leurs voisins.

Une pensée particulière pour les personnes âgées

Le prince Charles signale qu’en ce «moment sans précédent et anxieux de toute notre vie», lui et son épouse pensent «particulièrement à tous ceux qui ont perdu leurs proches dans des circonstances très difficiles et anormales, et à ceux qui doivent endurer la maladie, l’isolement et la solitude». Rappelant qu’il est le parrain des organismes de charité «Age UK» et Camilla la marraine de «SilverLine», il assure que leurs «pensées accompagnent toutes ces personnes âgées à travers ce pays qui éprouvent actuellement de grandes difficultés». Et c’est par une note d’espoir que l’héritier à la couronne britannique conclut son allocution. «En tant que nation, nous sommes confrontés à une situation profondément difficile, dont nous ne savons que trop qu’elle menace les moyens de subsistance, les entreprises et le bien-être de millions de nos concitoyens», déclare-t-il, ajoutant: «Aucun de nous ne peut dire quand cela se terminera, mais la fin arrivera. Jusqu’à ce que cela se produise, essayons tous de vivre avec espérance et, avec foi en nous-mêmes et en les autres, en attendant avec impatience qu’arrivent des temps meilleurs».