Actualité societe

Terrorisme : “L’épicentre du terrorisme mondial est en train d’être expédier chez nous”, dixit-Cheikh Tidiane Gadio

Actuellement, à Saly, se déroule la retraite annuelle du Mécanisme d’alerte précoce et de réponse de la Cedeao (Ecowarn), sur le terrorisme et les mécanismes d’alerte précoce.

Bien que les pays d’Afrique fassent leur possible pour se protéger des terroristes, ils restent encore vulnérables. “nous nous rendons compte, à notre grande crainte, que les Africains ne mesurent pas assez la gravité de la situation du continent dans le domaine du terrorisme. C’est comme si les 150 à 200 000 morts de la guerre civile algérienne et sa composante contre le terrorisme n’avaient pas assez ému et préoccupé les Africains. Nous sommes convaincus que le continent n’a jamais été aussi menacé dans ses fondements qu’avec la migration des entrepreneurs du terrorisme mondial, chez nous en Afrique et dans le Sahel en particulier”, prévient le président de l’Institut panafricain de stratégies, Cheikh Tidiane Gadio.

“Le Mali ne peut pas défendre 1 200km2 par 30 000 hommes”

Bien évidemment, la situation au Mali s’est invitée aux discussions. Selon M.Gadio, le Mali a besoin de forces africaines combatives, des troupes d’élite prêtes à accompagner le pays pour sa libération totale. Concernant la G5, il est d’avis que des erreurs fondamentales ont été commises dans la constitution du G5. Car un pays comme le Sénégal a sa place dans cette force. En attendant, fait-il remarquer, dans l’Enquête, les forces spéciales du G5 ont l’arme au pied, attendant les financements demandées pour être opérationnels.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire