Actualité Matam societe

Ranérou fin prêt pour sa journée nationale de l’élevage

Thierno Baye DIÈNE, correspondant à Matam.
En prélude à la journée nationale de l’élevage prévue le 23 novembre prochain à Ranérou, Aminata Mbengue Ndiaye est venue présider un CRD qui s’est tenu dans les locaux de la résidence du fleuve à Matam. Durant quatre tours d’horloge, la ministre de l’élevage a échangé avec les acteurs du secteur avec une présence remarquée des éleveurs sur le thème de la journée « l’éradication de la peste des petits ruminants », un défi mondial pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. “Comme vous le savez, nous avons beaucoup de populations qui ne vivent que l’élevage de leurs moutons ou de l’élevage de leurs chèvres. Et à chaque fois qu’il y’a une intempérie qui décime leurs outils de travail, ces populations tombent dans la pauvreté absolue. C’est la raison pour laquelle, nous nous sommes dit qu’il fallait prendre à bras le corps la peste des petits ruminants et pouvoir l’éradiquer d’ici à 2030” justifie-t-elle. Ce combat mené par le ministère de l’élevage a en ligne de mire l’autosuffisance en moutons, et cet objectif qui reste “à portée de main” ne peut se réaliser sans la diligence des éleveurs à vacciner leur bétail.
Pour la réussite de la journée, le député de Ranérou Aliou Doumbourou Sow a promis d’offrir au comité d’organisation 10 boeufs et 20 petits ruminants et son collègue Farba Ngom député maire des Agnams de mettre sur la table 500.000f pour l’ensemble des 26 communes de la région soit un montant global de 13 millions. Des gestes qui ont fini par rassurer le gouverneur de région Oumar Mamadou Baldé “Je suis rassuré par la générosité des fils de Matam, désormais tous les services sous mon autorité et moi même, nous serons à pied d’œuvre jour et nuit pour que cette journée nationale se déroule dans de meilleures conditions” .
En amont à la journée, un salon se tiendra durant deux jours afin de permettre aux éleveurs d’exposer leurs meilleurs produits.
Il faut rappeler que la journée nationale de l’élevage initialement prévue le 26 novembre a été avancée au 23 en raison de la visite du chef d’État togolais au Sénégal au jour de la première date.

A propos de l'auteur

Daouda SOW