A LA UNE Actualité Dakar politique

Marche de protestation : L’opposition sénégalaise listes les conditions d’une élection présidentielle libre et transparente

Le bulletin unique, une autorité neutre et consensuelle pour l’organisation des élections présidentielles de 2019, halte à la rétention des cartes d’électeurs sont entre autres les conditions d’une élection libre et transparente. Dans la rue ce vendredi 9 février 2018, les militants et sympathisants ont dénoncé les lenteurs notées dans le processus électoral.

Démarré vers les coups de 16 heures la marche de l’opposition a eu pour point de chute l’avenue Générale De gaulle et sur place les leaders de l’opposition ont tour à tour livré le message au Président Sall.

Un seul message, des élections présidentielles libres et transparentes et cela ne peut avoir lieu que s’il y a une autorité neutre et consensuelle pour l’organiser.

Selon le coordonnateur du PDS « le peuple doit rester debout et mobiliser pour des élections libres et transparentes et cela passe par la mobilisation de tout le peuple pour le départ de Macky Sall. Oumar Sarr n’a pas manqué dans son message d’exiger la libération de Khalifa Sall et le retour sans condition de Karim Wade au Sénégal ».

Pape Diop de Bokk Guiss Guiss va abonder dans le même sens lui aussi pour exiger le respect du processus électoral, la livraison des cartes électeurs et le bulletin unique qui est une exigence de l’opposition sénégalaise. L’ancien président de l’Assemblée nationale n’a pas manqué de dénoncer un recul démocratique imputable au Président Macky Sall qui en croire Pape Diop torpille la démocratie. En l’absence du président du Rewmi c’est son vice président Déthié Fall qui a parlé au nom d’Idrissa Seck et c’est pour dire toute sa colère contre le régime en place et Déthié Fall d’avertir « le peuple va mener le combat pour des électrisions libres et transparentes ».

Une marche qui n’a pas eu de heurts, les marcheurs ont pris l’itinéraire indiqué et la police qui veillait au grain n’a pas eu grande chose à faire à part encadrer avec un fort dispositif déployé.

Et, c’est dans ce même sillage que le secrétaire général d’ACT Abdoul Mbaye, « a fustigé les conditions dans lesquelles se sont déroulées les dernières législatives. Et, à en croire l’ancien Premier Ministre, ces joutes électorales ont été entachées de tricherie pour permettre au camp présidentiel de gagner. Ce qui, selon Abdoul Mbaye, n’est pas digne du Sénégal qui réclame une démocratie propre. Ajoutant que Macky Sall et ses alliés sont en train de la salir notre pays qui est devenu la risée du monde », a-t-il déploré.

Mamadou Diop Decroix a à son tour livré les recettes d’un départ de Macky Sall, « je vous conseille de vous réunir de vous organiser et d’aller vous inscrire pour ceux ne l’ont pas encore fait et d’aller retirer vos cartes pour que le moment venu nous allons battre le pouvoir en place ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close