A LA UNE Actualité santé Ziguinchor

Ziguinchor : Trois (3) ambulances médicalisées et deux lieux de culte rénovés au profit des populations

De Youssouf DIMMA correspondant de Teranganews à Ziguinchor

Le centre de santé de Ziguinchor (CSZ) communément appelé l’Hôpital Silence  » a reçu ce samedi 02 juillet 2022 une ambulance médicalisée flambant neuf des mains du directeur général del’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD S.A.) qui avait posé le même geste, une semaine plus tôt, à Kagnout,

Oussouye et à Kaguitte dans le département de Ziguinchor. Doudou Ka a également visité la cathédrale Saint Antoine de Padoue entièrement rénovée et la Grande mosquée officielle de Ziguinchor où un chapiteau est en construction.

Ce geste humaniste a été apprécié à sa juste valeur par les dirigeants de l’hôpital Silence qui fut le tout premier hôpital de la Casamance naturelle.

En effet, selon Dr Papa Amadou Diallo, médecin-chef adjoint du district sanitaire de Ziguinchor qui compte une trentaine de postes et cases de santé,  » cette dotation était attendue et elle est venue à son heure parce nous avons besoin d’ambulances dans nos structures pour évacuer les malades à temps afin d’améliorer la qualité de vie des populations  ».

Pour Moussa Camara, secrétaire exécutif du Comité de Santé (CDS) de l’hôpital bénéficiaire,  » l’hôpital silence avait une ambulance qui est actuellement dans un piteux état et donc nous ne pouvons que saluer ce geste de Doudou Ka que nous remercions. Et s’il faut dire la vérité, nous avons été positivement surpris par ce geste auquel, franchement, nous ne nous attendions pas. En effet, c’est hier seulement ( Vendredi 1er Juillet 2022, Ndlr) que nous avons été informés de ce don et nous avons préparé cette cérémonie de réception. Nous le remercions aussi de nous avoir remis une somme d’un million de Francs pour le fonctionnement et l’entretien de l’ambulance.  »

La donateur, interrogé, a expliqué que ce geste s’inscrivait  » dans la droite ligne du programme du chef de l’État concernant l’accès universel aux services de soins de santé qui passe par l’acquisition d’ambulances pour permettre aux populations d’accéder aux infrastructures de santé ; c’est la raison pour laquelle, sachant que l’État est déjà en train de faire un grand effort dans la mise à disposition des infrastructures, nous avons estimé qu’il était beaucoup plus intelligent d’être complémentaires à l’État en nous battant pour que les moyens comme les ambulances, mais aussi les équipements, soient davantage renforcés et les difficultés y afférant résolues.  »

Pour lui,  » c’est d’ailleurs ce qui explique le fait que, poste de santé après poste de santé, à chaque fois que nous faisons un don, nous mobilisons l’ensemble de nos partenaires pour donner le meilleur qui soit notamment une ambulance médicalisée afin que l’accès à ladite structure soit facile. Cette dynamique se poursuit pour que l’ensemble du département soit doté d’ambulances  ».

En l’en croire,  » s’il y a un amour et une fierté qui nous habitent c’est bien ceux que nous avons pour la Casamance et pour Ziguinchor, nous le revendiquons  ».

Faudrait-il l’ajouter, la semaine dernière, une autre ambulance a été remise au poste de santé au poste de santé de Kagnout dans la région d’Oussouye et à Kaguitte dans le département de Ziguinchor, région de Ziguinchor.

Réhabilitation des lieux de culte

Le DG de AIBD S.A. a également évoqué la réception qui a été faite de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor où il s’est rendu et qui a été rénovée par l’État. A ce sujet, Doudou Ka a  » remercié le président de la République pour sa vision de réhabilitation des lieux de culte qu’il a faite à Tivaouane, Touba, Ndiassane, Kaolack et qu’il vient d’accomplir ici à Ziguinchor au niveau de la cathédrale. Le chef de l’État a d’autre part promis de réhabiliter entièrement la grande mosquée de Ziguinchor. ».

A l’en croire,  » nous concernant, nous avons répondu à un cri du cœur et à une alerte de la diaspora de Ziguinchor qui a prié à l’occasion de la Korité à Ziguinchor dans une hutte en lattes de bambou. C’était déplorable et ce n’était pas une belle image et de la région. Et puis j’ai mobilisé l’ensemble de mes partenaires pour qu’à la Tabaski il n’en soit pas ainsi. Nous y travaillons et la livraison est prévue avant la Tabaski s’il plaît à Dieu  ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL