A LA UNE Actualité Diourbel santé

Diourbel – Hôpital Heinrich Lübke : L’intersyndical dénonce une “affectation arbitraire” du chef de service de la pédiatrie 

De Abdoulaye Faye, correspondant de Teranganews à Diourbel

Suite à l’affectation jugée « arbitraire » du chef de service de la pédiatrie, Dr Coundoul, de l’hôpital Heinrich Lübke au nouvel hôpital de Touba, les agents et membres de l’intersyndical de l’hôpital ont monté créneau ce mardi 10 mai 2022 pour manifester contre cette nouvelle. Ils invitent ainsi le ministre de la santé de revenir en arrière sur cette décision et de renforcer le personnel et le matériel de la pédiatrie de l’hôpital.

L’intersyndical du personnel sanitaire de l’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel s’est réuni ce mardi 10 mai 2022 dans l’enceinte de l’hôpital avec des brassards rouges pour dénoncer l’affectation de Docteur Coundoul, le chef de service de la pédiatrie, qu’il qualifie d’arbitraire.

« A notre grande surprise, hier (lundi), on nous a informé de l’affectation de notre pédiatre Dr Coundoul. (…) Ce n’est pas normal qu’on est un service de pédiatrie avec tout ce que la demande comme travail qu’aujourd’hui tous azimuts nous dégarnir de notre chef de service pédiatrie Dr Coundoul pour l’amener où au nouvel hôpital de Touba qui est créée. L’hôpital de Diourbel aussi a besoins d’une certaine stabilité, il a besoins aujourd’hui que les populations de Diourbel aient des soins de qualité, on le décrit partout.

 

Donc nous vraiment amputait de notre pédiatre, je pense que c’est vraiment mettre en branle le service de la pédiatrie, alors que cet individu là aujourd’hui tout le monde sait qu’il fait partie en tout cas des meilleurs agents de l’hôpital qui gère dans l’anonymat, qui gère avec discrétion mais aussi qui a le temps qu’il faille pour gérer nos enfants. Donc on ne peut pas comprendre qu’on puisse l’affecter de façon arbitraire dans un notre hôpital de la région », dénonce Matar Ndiaye, coordonnateur de l’intersyndical de l’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel.

« Au même moment où nous parlons, aujourd’hui, on était dans un endroit très limité avec 2 salles. Mais actuellement vous avez vu qu’on avait construit une pédiatrie qui a duré à ouvrir et ces temps ci on est en train de s’afférer pour ouvrir la pédiatrie. Et cette pédiatrie qui va ouvrir, est – ce que réellement, avec un seul pédiatre et un médecin généraliste qui est en renfort dans ce service la peut aujourd’hui gérer ce service. Donc je pense qu’aujourd’hui franchement parler la population de Diourbel ne mérite pas ça », déplore-t-il.

Ainsi l’intersyndical sollicite aussi le renforcement du personnel sanitaire de l’hôpital et un plateau technique très relevé.

A propos de l'auteur

Khadim FALL