A LA UNE Actualité Locales 23 janvier 2022 politique Saint-Louis

Locales 2022 : À Saint-Louis, la guerre des programmes fait rage

De Adama SENE correspondant de Teranganews à Saint-Louis

La campagne électorale pour les prochaines Locales du 23 janvier 2022, bat son plein dans la capitale du Nord et dans le département de Saint-Louis. Depuis 72 heures, les différentes listes en compétition rivalisent d’ardeur et de stratégies pour amadouer le maximum d’électeurs pour qu’ils adhérent à leurs futurs programmes. Ainsi certains leaders politiques privilégient toujours les visites de proximité et les caravanes tandis que d’autres candidats tiennent des rencontres avec la presse ou des meetings pour décliner leur feuille de route.

Après deux jours de porte-à-porte et de caravanes à travers les grandes artères de la commune de Saint-Louis, le maire sortant Mansour Faye a tenu hier un face à face avec la presse pour présenter son bilan et décliner son programme de mandature 2022-2027. A en croire le candidat à sa propre succession, depuis qu’il est à la tête de la municipalité près de 160 milliards CFA ont été déjà investis dans la ville de Saint-Louis à travers diverses réalisations et dans différents secteurs. « Parmi les grands projets réalisés, on peut citer le Serrp pour la protection de Saint-Louis contre l’avancée de la mer, la réalisation de la route de l’hydrobase, la réhabilitation de la Cathédrale de l’île, la requalification de la place Baya Ndar Ex place Faidherbe et de l’Avenue Jean Mermoz. Il y a également l’assainissement de l’ile et de certains quartiers du faubourg de Sor, la reconstruction de la Maison de Lille, le pavage des axes routiers de la commune. Durant notre premier mandat, les populations ont constaté une nette amélioration du cadre de vie, avec l’assainissement et l’éclairage public de la ville » a listé Mansour Faye. Avant d’ajouter que le nouveau contrat de mandature quinquennal qu’il compte proposé aux saint-louisiens sera porté sur un programme spécial, avec le projet d’assainissement du quartier de Pikine, la construction de son nouveau marché et des infrastructures scolaires, en collaboration avec le conseil départemental.

 

Gonflé par la présence des nombreux responsables de sa coalition et des centaines de militants qui ont envahi la salle, le candidat de BBY, a aussi annoncé qu’un nouveau pôle urbain sera bâti sur une superficie de 250 ha. « Sur le site, d’importantes infrastructures administratives et socioéconomiques y seront implantées. Mais également il y sera construit un complexe sportif composé d’un stade aux normes internationales et d’un Palais des sports, d’un coût global de 22 milliards de francs Cfa » a expliqué le maire sortant, Mansour Faye.

Le candidat des « Verts » détruit le maire sortant et vante son programme consensuel

Pourtant le bilan fièrement brandi par l’édile de Saint-Louis comme un trophée de guerre est fortement décrié par ses adversaires aux élections municipales. Ces derniers, depuis l’ouverture de la campagne, ne ratent aucune occasion pour le vilipender et balayer son programme. Pour Me Abatalib Gueye, tête de liste et candidat de la Coalition « Alternative les Verts » à la commune de Saint-Louis, les populations de la ville méritent plus ce qu’elles ont vécu ces 07 dernières années. Raison pour laquelle, il a-t-il avancé, pour redonner de l’espoir aux saint-louisiens, leur coalition a élaboré un programme consensuel fait par des fils de Saint-Louis résidents. Sous les vivats de ses supporteurs et sympathisants, l’avocat a égratigné le maire sortant en soutenant qu’il n’est pas un candidat-maire autoproclamé.

« Après 30 mois de concertation, nous avons fait un diagnostic sans complaisance dans tous les secteurs socio-économiques de la commune. Un diagnostic qui a permis à notre coalition de déceler tous les problèmes économiques et sociaux qui gangrènent Saint-Louis » a déclaré Me Gueye. Pour la tête de liste de la coalition « Alternatives les Verts », le programme de 20 points mis en place, sera appliqué par de vrais résidents. Les problèmes de la commune ne peuvent être gérés par des gens qui viennent passer seulement le week-end à Saint-Louis » dénoncé le candidat des Verts.

Toutefois Me Abatalib Gueye a appelé les candidats et les populations de la vieille cité à battre campagne dans la paix et à bannir la violence dans toutes ses formes.

A propos de l'auteur

Khadim FALL