A LA UNE Actualité culture Tambacounda

Le Festival du graphisme et des arts visuels donne des couleurs à la ville de Tamba

Tambacounda vibre au rythme de la première édition du Festival du graphisme et des arts visuels et va mettre en avant le travail des artistes locaux

De Amédine FAYE, correspondant  de Teranganews à Tambacounda 

Le ton est donné ! Le festival du graphisme et des arts visuels s’est ouvert ce vendredi 26 novembre 2021 dans la capitale du Sénégal oriental. C’est une initiative d’un jeune  issu de ce sous-secteur de la culture, Bouna Kounta.

« Il n y a aucune activité qui met en valeur l’infographie et les arts visuels ici à Tamba.  Donc nous avons décidé (…) à travers notre métier, notre art de mettre sur place un festival à travers lequel on va valoriser notre travail et valoriser par la même occasion le travail de tous les infographistes du Sénégal   », explique-t-il à TN (Teranganews Tamba).

 Il se surnomme Ali Bouna et  comptabilise plus d’une dizaine d’années d’expérience dans l’infographie. Il a  eu à collaborer avec beaucoup d’artistes-rappeurs comme Bril Fight 4 dans la gestion de leur communication pour des projets évènementiels.

Le festival se tiendra sur une dizaine de  jours avec des sessions de formation(en graphisme photomontage création de logo design, montage vidéo réalisation de court et long métrage, impression numérique, sérigraphie, flocage et sublimation), la tenue d’un panel en partenariat avec la Mission locale pour  l’emploi et l’entrepreneuriat (Mile) de Tambacounda, des séances de graffiti, etc. Hormis ces activités, l’événement-phare du festival est le concours national de l’affiche.

Lequel  concours primera la meilleure affiche. Une centaine de jeunes de Tamba et des autres régions du Sénégal y ont pu participer  en soumettant par voie électronique leur affiche en rapport avec l’un des thèmes proposés: protection de l’environnement, les métiers du graphisme, le covid-19, les cultures urbaines au Sénégal, le patrimoine culturel du Sénégal.

« On a choisi 26 projets et parmi ces 26 projets, on [primera] trois projets. Le premier aura un ordinateur portable et d’autres lots, le deuxième aura une tablette graphique et d’autres lots aussi, et le troisième aura la somme de 75.000 fcfa et d’autres lots aussi », détaille Bouna Kounta, initiateur et coordinateur du festival.

L’événement a bénéficié du Fonds de Développement des Cultures Urbaines (FDCU)   du ministère de la Culture et de la Communication    et du soutien de l’Institut français de Dakar « qui a financé une partie du festival ».

Cette première édition du festival est très appréciée par les autorités. L’initiateur veut bien le pérenniser.

« Faire de telle sorte que les activités puissent se dérouler à chaque année pendant au moins au mois de novembre », ambitionne Bouna Kounta, membre de Genius Team, une agence de conseil en communication basée  à Tambacounda. Qui est spécialisée dans la production audiovisuelle, la création de contenus, la formation aux métiers de l’infographie et d’impression numérique.

Le festival sera clôturé par la cérémonie de remise des distinctions aux trois lauréats du concours national de l’affiche.

A propos de l'auteur

Khadim FALL