A LA UNE Actualité Afrique

Éthiopie : Le secrétaire général de l’ONU appelle à un «cessez-le-feu inconditionnel et immédiat pour sauver le pays»

Alors que la coalition des rebelles oromos et tigréens, ayant juré de destituer le premier Abiy Ahmed, dit avancer vers Addis-Abéba et avoir notamment pris la ville de Shewa Robit, à 200 kilomètres de la capitale. Et ils se trouveraient désormais près du col de Debre Sina, à environ 190 kilomètres au nord de la capitale éthiopienne.

Le secrétaire général de l’ONU a appelé  les différentes protagonistes à un cessez-le feu immédiat et sans conditions : «Le processus de paix en Colombie m’incite à lancer aujourd’hui un appel urgent aux protagonistes du conflit en Éthiopie pour un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel afin de sauver le pays», a plaidé M. Guterres au cours d’une conférence de presse, en visite en Colombie.

L’ONU va évacuer d’ici jeudi les familles de ses employés internationaux en Éthiopie tandis que la France appelle ses ressortissants à quitter “sans délai” le pays, où des combats se rapprochent de la capitale après plus d’une année de guerre entre forces gouvernementales et rebelles dans le nord du pays.

La France a également appelé, mardi 23 novembre, à tous ses ressortissants à quitter “sans délai” le pays, face aux combats, entre forces rebelles du Tigré et le gouvernement fédéral, qui se rapprochent de la capitale Addis Abeba après un an de guerre.

Un document interne des services de sécurité de l’ONU, daté de lundi 22 et consulté mardi 23 novembre par l’AFP, demande à l’organisation de “coordonner l’évacuation et d’assurer que tous les membres éligibles des familles du personnel recruté à l’étranger quittent l’Éthiopie au plus tard le 25 novembre 2021.”

Parallèlement, “tous les ressortissants français sont formellement appelés à quitter le pays sans délai”, affirme l’ambassade de France à Addis Abeba dans un courriel envoyé aux membres de la communauté française.

A propos de l'auteur

Khadim FALL