A LA UNE Actualité culture Diourbel

Diourbel : Les populations appellent à la réhabilitation du palais royal “Keur Yelli Manel” qui n’existe plus que de nom 

De Abdoulaye Faye, correspondant de Teranganews à Diourbel

Patrimoine historique de l’ancienne capitale du Baol, le palais royal de Ely  Manel Fall est dans un état délabrement qui inquiète les populations qui se remémorent de ce passé glorieux et de ses petits fils qui réclament sa rénovation.

Inauguré en 1929, le palais royal de l’ancien chef de canton de Mbayar, Ely Manel FALL, est dans un état de délabrement très avancé. Les petits – fils de Mame Elimanel Fall et les populations du sous quartier de Keur Yelli, au nord – est de la commune de Diourbel, réclament la réhabilitation de la maison royale de l’ancien chef de canton de Mbayar. Son petit – fils, Abdou Mbacké Fall (Muezzin), qui a parlé au nom de ses frères et sœurs, demande à l’Etat du Sénégal de réhabiliter la maison royale et de l’ériger en musée.

Herbes, insectes et ordures décorent le palais royal de l’ancien chef de canton de Mbayar, Ely  Manel Fall. Loger à la grande maison famille de Mame Yelli (Ely Manel Fall), l’appartement qu’occuper l’ex chef de canton de Mbayar, Ely Manel Fall, est dans un état de délabrement  très avancé. Son petit – fils, Serigne Abdou Mbacké Fall, fils de Oumar Bayo Fall (fils aîné de Ely Manel), nous a présenté le « mauvais » état de la maison royale de son grand père et demande à l’Etat du Sénégal de la réhabiliter et de l’ériger en musée.

« Vous voyez la maison de notre grand père est dans une situation de délabrement très avancée. Nous invitons à l’Etat du Sénégal, particulièrement le ministre de la culture, de réhabiliter la maison royale de Mame Yelli afin qu’elle soit érigée en musée », peste Abdou Mbacké Fall.

Il a, par ailleurs, aussi appelé l’ensemble de ses frères et sœurs, petits – fils de Ely Manel Fall, d’unir leur force pour la réhabilitation du domicile royal de leur grand père.

Encore appelé Ely Manel Codou Ngoye Fall, le stade polyvalent de Diourbel a pris le nom de ce chef de cercle du Baol en avril 1977. Descendant d’une lignée de Damel par son père et de Buur Sine par sa mère, ce fils de Manel Codou Ngoye et de Ngoné Diogop Kaïré a marqué son époque et l’histoire de l’actuelle commune de Diourbel, ancien canton dont il fût le chef. La preuve, dans la capitale de son terroir, il est parrain de l’école primaire du sous-quartier qui porte aussi son nom, Keur Yelly (diminutif et prononciation de la maison d’Ely Manel en wolof), où vivent actuellement ses descendants et le reste de son imposant palais.

Rappelé à Dieu en 1950, il est aussi parrain de deux rues dans deux régions du Sénégal : Dakar et son Diourbel natal.

A propos de l'auteur

Khadim FALL