A LA UNE Actualité politique Saint-Louis

Locales 2022 à Richard-Toll : La coalition BBY en ordre dispersé, Khalil Diop de l’Apr s’attaque à la gestion du maire sortant et annonce sa candidature

Adama SENE correspondant de Teranganews à Saint-Louis

La succession de l’actuel maire de la commune de Richard Toll est ouverte pour les prochaines locales de Février 2022. En assemblée générale, des jeunes du mouvement « And Dolel Khalil » et d’autres militants de la mouvance présidentielle ont investi l’opérateur économique et responsable de l’Apr, Khalil Diop pour succéder Amadou Mame Diop à la tête de la municipalité de Richard-Toll. Toutefois la jeunesse de la ville sucrière attire l’attention du président national de la coalition BBY, Macky Sall, d’écouter la base avant d’entériner un quelconque choix à Richard-Toll.

Pour se succéder à lui-même, l’actuel maire de Richard-Toll devra faire face à d’autres candidats issus de la mouvance présidentielle et même de l’Alliance Pour la République (Apr) dont l’opérateur économique et responsable apériste communal, Khalil Diop. La candidature de ce dernier est portée par la jeunesse de Richard-Toll qui voit en lui, le véritable sauveur d’une cité en dérive. Pour le porte-parole des jeunes militants de la mouvance présidentielle, depuis huit ans, rien n’a bougé pour améliorer le cadre de vie des populations et aucun acte concret de l’équipe municipale sortante n’est posé dans la commune. « Malgré le gros budget de près de deux milliards et demi de francs CFA qu’on lui vote chaque année, la ville est restée la même avec ses nombreux lots de difficultés. Aucun changement n’est constaté dans la cité. Depuis son élection à la magistrature de la ville de Richard-Toll, l’éclairage public, la voirie, l’insécurité dans les quartiers, le cadre de vie, n’ont connu aucune amélioration. Aucune politique de jeunesse pour faciliter l’emploi des jeunes n’est déroulé dans la commune.

L’actuel l’édile gère la ville avec une totale incompétence. Pour preuve, il est en conflit permanent avec la CSS qui devait être pourtant son plus grand partenaire dans plusieurs secteurs» a dénoncé le jeune Alassane Ly. Raison pour laquelle, a-t-il ajouté, le président du parti Apr et de la coalition BBY est interpellé sur le futur choix de la commune. « Il n’est plus question de laisser une ville aussi stratégique que Richard-Toll entre les mains inexpertes d’un maire incompétent. Les populations ne sont pas prêtes pour la réélection du maire sortant. Partout dans la ville et chez toutes les catégories socio-professionnelles, le refrain est le même. Nous sommes déçus du mauvais choix que nous avions fait. Vraiment nous le regrettons aujourd’hui » a tonné Alassane Ly sous les applaudissements de ces camarades.

 

Pour les jeunes du mouvement « And Dolel Khalil » et leurs soutiens de la mouvance présidentielle, Khalil Diop est l’homme de la situation pour sauver Richard-Toll. « Tous ceux qui s’agitent, c’est du déjà vu et vécu. Ils ont géré la commune et nous savons qui ils sont et de quoi ils sont capables. Par contre Khalil n’a aucune responsabilité étatique, mais rien ne se fait dans la ville sans qu’il n’y participe. Tout ce qu’il détient, il l’a investi à Richard-Toll. Pourtant, il pouvait faire comme les autres responsables politiques parce qu’il a les moyens. Mais il a préféré rester avec les populations et partagé ses biens avec elles. Sa candidature est une demande sociale des richard-tollois. D’ailleurs il l’a accepté volontiers. Nous espérons que le Président Sall tiendra compte de la volonté de la base dans son choix. Parce que cette fois-ci le forcing ne passera pas » ont-ils averti.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire