A LA UNE Actualité economie Saint-Louis societe

Saint-Louis : Les prix plafonds du riz brisé, du sucre et de l’huile raffinée fixés par consensus à l’issue d’un conseil régional de la consommation

De  Adama  Séne correspondant de Teranganews à Saint-Louis

En présence de tous les acteurs concernés, le conseil régional de la consommation de Saint Louis s’est réuni dans la salle de conférence de la préfecture. Sous la présidence du gouverneur, Alioune Badara Sambe, les nouveaux prix plafonds de l’huile raffinée, du riz brisé non parfumé, du sucre cristallisé, ont été déterminés dans la région Nord. Pour leur application dans les boutiques, le service régional du commerce s’est engagé à une vaste campagne d’affichage des prix et de contrôle.

Avec le dur contexte mondial dû à la pandémie du Covid-19, le Sénégal a connu des hausses sur certains produits de première nécessité. Ce qui a amené le gouvernement à prendre des mesures pour soutenir les ménages. Des mesures qui ont commencé par la baisse des taxes à l’importation afin de stabiliser les prix. Ainsi une enveloppe de 47 milliards de francs Cfa a été dégagée pour le soulagement des populations. Après l’arrêté du ministre du commerce, le conseil régional de la consommation de Saint-Louis s’est réuni pour statuer sur les différentiels de prix plafonds du riz brisé non parfumé, du sucre cristallisé, de l’huile de palme raffinée, entre autres. Pour le gouverneur de de Saint-Louis, après la réunion du conseil national de la consommation, il se devait pour les acteurs de la région Nord de déterminer les prix des denrées ciblées avec le différentiel du transport.

Ainsi pour la région de Saint-Louis, les autorités ont arrêté de concert avec les commerçants et les consommateurs les prix de ces produits dans les départements de Saint-Louis, Dagana, Podor. « Pour les départements de Saint-Louis et de Dagana, l’huile de palme raffinée est vendu à 1215 Fcfa le litre. A Podor qui se trouve à plus de 200 km de la capitale régionale, le litre revient aux populations à 1220 F. La dosette d’huile de 250 ml se paye à 360 F pour Saint-Louis et Dagana tandis que les podorois l’auront à 365 F. Concernant le sucre cristallisé, le kg est de 610 F pour Saint-Louis et Dagana, dans le département de Podor, il faudra débourser 615F le kilogramme. Le riz brisé non parfumé, le kilogramme s’échange à Saint-Louis et à Dagana à 310F tandis qu’à Podor, il est vendu à 315 F » a annoncé Alioune Badara Sambe. Avant d’ajouter que ce sont des prix consensuels et qu’un appel est lancé à tous les acteurs surtout aux commerçants pour que les prix soient respectés partout dans la région.

« Les services de l’Etat notamment ceux du commerce veilleront à l’application des mesures pour protéger les consommateurs. Une main est tendue aussi aux délégués de quartiers, aux associations de consuméristes, pour que l’inflation des prix soit maintenue à des dimensions raisonnables » a invité le gouverneur. D’ailleurs pour les prix déterminés à la suite du conseil régional, le service régional du commerce s’est engagé à leur application. A en croire le commissaire aux enquêtes économiques de Saint-Louis, Pierre Mbindor Ndione, c’est une obligation pour les commerçants d’afficher les prix à l’entrée des commerces.

« Toutes les dispositions nécessaires seront prises pour le respect de la loi. Le ministère via la direction du commerce intérieur a mis à notre disposition des véhicules pour le contrôle. Aussitôt après cette rencontre, les agents vont continuer à descendre sur le terrain pour le respect des mesures prises par le gouvernement. Cependant le contrôle doit se faire avec l’ensemble des consommateurs, des forces de sécurité et de défense pour plus d’efficacité sur le terrain », a soutenu M. Ndione.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire