A LA UNE Actualité Pêche Saint-Louis

Émigration clandestine : Un convoyeur envoyé en prison, des matériels de navigation saisis à Saint-Louis

De Adama Séne correspondant de Teranganews à Saint-Louis

Le phénomène « Barça ou Barsax » a repris de nouveau sur les côtes saint-louisiennes. En moins de 72 heures, deux tentatives d’émigration clandestine ont été déjouées de justesse par les forces de sécurité. Ainsi, deux convoyeurs et quelques candidats au voyage clandestin ont été arrêtés et placés en garde à vue au commissariat central. Pourtant les populations de la vieille cité n’ont pas encore fini de pleurer les morts et les portés disparus du naufrage de migrants clandestins, survenu la semaine dernière au large de Saint Louis.

« La police est en alerte et va tout mettre en œuvre pour empêcher tout départ à partir de Saint-Louis. D’ailleurs des renseignements qui nous sont parvenus, nous signalent que des départs sont prévus pendant le mois de Septembre notamment à l’approche du Grand Magal de Touba » déclarait le commissaire central, Mamadou Tendeng, le jeudi dernier. La suite des événements lui a finalement donné raison, puisque dans l’après-midi du Samedi passé, des policiers du commissariat central ont fait capoter une autre tentative d’embarcation de jeunes sénégalais pour l’Europe. Il s’agit d’un voyage de clandestins dont le cerveau est un guinéen de 28 ans.

Ce dernier tentait d’embarquer 14 candidats à l’émigration clandestine dans une pirogue pour regagner l’Espagne. Surpris dans leur sale tentative, ils furent tous arrêtés par les hommes du commissaire central, Mamadou Tendeng. Selon des sources policières, le convoyeur guinéen recrutait des jeunes s’activant dans le secteur informel et de jeunes pêcheurs pouvant conduire l’embarcation. Après leur interpellation, la police a mis la main sur une importante quantité de carburant, deux moteurs de pirogues, des denrées alimentaires et d’autres accessoires afférents au voyage. Pour les besoins de l’enquête, le convoyeur guinéen et les 14 candidats à l’émigration clandestine sont en garde à vue à la police en attendant d’être déférés devant le procureur.

Un convoyeur guet-ndarien envoyé en prison

A la veille de l’arrestation de cette bande de clandestins, un autre projet de voyage a été pourtant étouffé par les policiers du commissariat central de Saint Louis. C’est à la suite de renseignements anonymes que les limiers ont interpellé un convoyeur de migrants clandestins, d’une trentaine d’années et originaire de Guet Ndar mais domicilié à Pikine Darou Salam dans le faubourg de Sor. Dans la chute de ce dernier, les hommes du commissaire Mamadou Tendeng ont également arrêté 08 autres candidats à l’émigration clandestine.

Durant les auditions, l’organisateur du voyage clandestin a avoué aux enquêteurs que c’est à Nouadibou en Mauritanie que le départ pour Espagne était prévu. Avant de révéler aux policiers que deux embarcations transportant 25 clandestins sont parties du quartier Hydrobase de la Langue de Barbarie pour regagner la ville de Nouadibou.

Après enquête, le groupe a été présenté au procureur, qui a libéré les candidats avant de placer sous mandat de dépôt le cerveau et principal initiateur du voyage. Malgré le renforcement des dispositifs sécuritaires sur les sites de départ, on note toujours une recrudescence des tentatives d’embarcation clandestine sur les côtes sénégalaises. Ce qui montre à quel point les jeunes saint-louisiennes sont toujours prêts à débourser leurs économies et à braver les dangers de la mer pour rallier Europe.

A propos de l'auteur

Khadim FALL