Actualité Matam politique

APR Kanel : Le ministre de l’environnement et le questeur se livrent un combat à mort

Les querelles intestines sont en train de faire rage au sein de l’APR du département de Kanel où les leaders se livrent une guerre sans merci.

Après l’attaque virulente d’une frange de la jeunesse soupçonnée d’être derrière le questeur Daouda Dia, accusant Abdoul Karim Sall de s’être accaparé des quotas des emplois alloués au département de Kanel. Aujourd’hui, le camp du ministre de l’environnement est sorti de son mutisme pour laver à grande eau son mentor et déclarer le maire de Orkadièrè persona non grata dans le département.
« Sur les 300 emplois qui sont attribués au département de Kanel, les 110 contrats ont été signés par des militants de Abdou Karim Sall. Excellence Macky Sall, Sachez que Abdou Karim Sall est en train de faire du favoritisme dans le département de Kanel. S’il veut faire ses magouilles, il n’a qu’à les faire à Mbao. »

Tels sont les mots forts balancés par des jeunes qui seraient des poulains du puissant Homme d’affaires Harouna Dia et de son jeune frère Daouda Dia. Cette sortie musclée contre le ministre de l’environnement sur l’épineux sujet de l’emploi des jeunes n’a pas laissé indifférents les responsables du département. Selon certaines indiscrétions, ce cri de cœur est parvenu jusqu’aux oreilles du patron du parti. Abdou Karim, Sall, sans se prononcer officiellement, avait laissé savoir par le biais de ses proches collaborateurs, qu’il n’était pas véritablement mêlé à la répartition du programme « Xeyu Ndaw Yi » puisqu’étant confiée à l’autorité administrative sur place à savoir le préfet de Kanel. Cette réponse n’a pas semblé suffire aux militants du ministre qui ont cru déceler dans ces attaques un cachet politique.

C’est dans l’enceinte du conseil départemental de Kanel que des jeunes venus de plusieurs communes du département, pour la plupart des présidents de conseils communaux, ont tenu à rectifier ce qu’ils considèrent comme des « contre-vérités ». Nous, voilà réunis ici (NDLR conseil départemental de Kanel) à apporter des éclaircissements sur les sorties répétitives, mesquines et typiquement politiques du camp du maire de la commune de Orkadièré Daouda Dia envoyé par son grand frère Harouna Dia, précise d’emblée Djiby Diop, président du conseil communal de la jeunesse de Wouro-Sidy.

Nous savons tous que les jeunes qui ont tenu ce point de presse pour s’attaquer au ministre Abdou Karim Sall sont mandatés par le 1er questeur à l’assemblée nationale et l’opérateur économique, Harouna Dia. L’homme qu’ils tentent de dénigrer, en l’accusant de favoritisme dans le cadre de l’emploi des jeunes, est un digne fils de Orkadièré qui a fait beaucoup de choses pour le département de Kanel. Dans tous les 45 départements du Sénégal, il n’y qu’une infime partie dans le département de Kanel où il y a une bande malhonnête et mal intentionnée qui s’est permise de faire du bruit pour ne rien dire ». Explique Djiby Diop.

Avec le programme « Xeyyu Ndaw Yi », les jeunes du département de Kanel s’étaient nourris de gros espoirs. Car, si l’on en croit à certains jeunes, le département regorge de cadres et d’hommes nantis mais qui n’ont jamais cherché à caser les jeunes demandeurs d’emploi. En réalité, un des hommes d’affaires les plus riches du pays habite dans la commune de Orkadièrè, il s’agit de Harouna Dia, un des premiers souteneurs de Macky Sall, installé au Burkina Faso. Une proximité avec le président de la république que le natif du village de Wendou Bosséabé n’aurait pas exploité pour la jeunesse de son terroir. « L’emploi des jeunes n’a jamais été une priorité pour les frères Dia, martèle Djiby. Aujourd’hui, nous rappelons plus que jamais à Harouna Dia et à son frère que la jeunesse ne sera plus les agneaux du sacrifice avec leur coutume de 2000f par jeune. La jeunesse de Kanel a compris qu’un acte vaut mieux qu’un belle parole qui n’aboutit à rien ». Déclare-t-il
Ce combat à mort auquel se livrent les deux responsables apèristes de la commune de Orkadiéré est attisé par l’envergure prise par le ministre de l’environnement ces dernières années.

En effet, Abdoul Karim Sall bien que natif de ladite commune milite dans la commune de Mbao, dans la banlieue Dakaroise. Cette posture hybride n’est pas bien appréciée par certains qui l’invitent clairement à focaliser son énergie dans la ville de Mbao. « Nous ne connaissions pas Abdoul Karim Sall quand le parti traversait des périodes difficiles dans le département de Kanel. S’il est puissant, il n’a qu’à le montrer à Mbao et qu’il nous laisse en paix ici à Kanel » rappelait Thierno Hamidou Sow, un de ses détracteurs. Mais de l’avis de Djiby Diop et ses camarades, Abdou Karim Sall a réussi à fédérer les responsables locaux autour de sa personne grâce au bon travail qu’il effectue. « les élus locaux de ce département avec qui nous collaborons, les 11 maires sur les 12 que comptent le département de Kanel ont tous approuvé le travail de Abdou Karim Sall, souligne Ibrahima Sidiki Daff qui insinue que le 1er questeur de l’Assemblée nationale est en train de mener un combat en solo.

De Thierno Baye DIÈNE Teranganews Matam

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire