A LA UNE Actualité economie Kaolack

Le Collectif « And Takhawu marché Central de Kaolack laisse éclater sa colère contre le maire Mariama Sarr et le président de la Chambre de commerce Serigne Mboup

De Ibrahima Diamé correspondant de Teranganews à Kaolack 

Les commerçants réunis autour du Collectif « And Takhawu marché Central de Kaolack » ont assiégé la rue caniveau De Gaulle pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une provocation qui a assez duré et devenue insupportable »

Dans leur déclaration les commerçants s’en sont pris au maire de Kaolack et au président de la Chambre de Commerce Serigne Mboup, initiateur de la Fika.

 » Ce matin nous avons tenu ce sit-in pour exprimer notre le ras-le -bol, indique dès le début le Collectif qui a fait face à la presse.

Deux problèmes majeurs sont mis sur la plateforme revendicative :

Le premier problème est que chaque année, la mairie de Kaolack nous étouffe en louant tous les espaces publics aux alentours immédiats du marché central transformé en cantine à la veille des cérémonies religieuses (Korité, Tabaski….)

Toujours dans leur déclaration les commerçants indiquent que ce phénomène saisonnier entraîne une concurrence déloyale avec des marchands souvent étrangers à Kaolack, en empêchant nombre de clients d’accéder aux honnêtes commerçants qui exercent dans l’enceinte du marché. En prélude à la fête de la Tabaski, ils avertissent et tapent du poing sur table.

« C’est bientôt la Tabaski et nous tenons à lancer un avertissement aux autorités municipales : si les espaces publics doivent encore être transformés en cantines, que cela se fasse loin du marché central pour nous permettre de recevoir nos clients dans l’enceinte du marché central. Sans quoi les commerçants indiquent qu’ils prendront toutes leurs dispositions pour faire face à la provocation, en arrêtant de payer la taxe municipale.

L’autre problème auquel les commerçants disent faire face, c’est la Foire internationale de Kaolack ( Fika) là aussi, on nous étouffe, pestent les manifestants. La période à laquelle elle se tient doit être revue et corrigée. En effet soulignent-ils, la Fika 2021 est logée entre la Korité et la Tabaski, ce qui provoque selon eux une concurrence déloyale contre les commerçants du Marché Central.

« Pour cette année nous passons l’éponge, mais nous insistons sur la durée de la foire, il faut qu’elle soit circonscrite dans la limite des deux semaines prévues. « La prolongation de la Foire constitue pour nous un handicap majeur et une concurrence déloyale à nos activités professionnelles, déplorent ces acteurs du marché central de Kaolack.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire