A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

Saint-Louis : Les populations du quartier de Khar Yalla s’érigent en bouclier contre les menaces de démolition de maisons et de bornes par la mairie 

De Adama Séne correspondant de Teranganews à Saint-Louis 

Les populations du quartier Khar Yalla dans le faubourg de Sor ne comptent pas céder devant les menaces de démolition de maisons et de bornes par les autorités municipales de Saint Louis. Ce Samedi, le collectif des victimes a fait face à la presse pour tirer à boulets rouges sur le maire et dénoncer le projet d’accaparement de leur site d’habitation par des prédateurs fonciers.

Malgré la poursuite des opérations de démolition, les populations de Khar Yalla restent plus déterminées que jamais pour faire reculer la municipalité. Raison pour laquelle le collectif des victimes a élaboré un plan d’action dont le premier jalon a été la tenue d’un point de presse. Une occasion que les victimes ont saisi pour déverser leur bile sur le maire et son projet de lotissement du quartier de Khar Yalla.

A en croire le porte parole du jour des populations, pour rien au monde, elles ne cèderont leurs parcelles qu’ elles occupent depuis plusieurs années.  » Que les prédateurs fonciers et la Dscos comprennent que nous sommes déterminés à aller nos vies dans ce combat. Nos familles ont occupé le site alors que personne ne voulait de cette zone. Mais depuis la découverte du gaz et de l’agrandissement de l’aéroport international Dakar-Bango de Saint-Louis, la zone est devenue la convoitise des vautours fonciers. Ce que nous dénonçons jusqu’à la dernière énergie et qui ne peut être avalisé dans un pays de droit « , a déclaré Amary Ly.

Poussant le bouchon plus loin, le porte parole de rappeler que le maire n’a pas tenu ses promesses électorales.  » Lors des élections le maire Amadou Mansour Faye qui veut nous humilier aujourd’hui et pousser à devenir des sans-abri, nous avait donné ici des assurances fermes. A l’époque il nous avait demandé de construire parce qu’il n’y avait aucun problème. Les gens, malgré leurs maigres revenus se sont débrouillés pour avoir un toit pour loger leurs familles. Au lieu de nous soutenir, les autorités municipales cherchent maintenant à nous humilier. Mais nous sommes prêts à aller nos vies parce qu’ on ne reculera pas » a-t-il râlé. Avant d’ajouter que la majeure partie des familles qui habitent le quartier de Khar Yalla qui de la Langue de Barbarie.

Des familles qui ont vu les vagues déferlantes de la mer détruire leurs domiciles ces dernières années. Au nom de la mairie de Saint Louis indexée par les populations de Khar Yalla d’être derrière l’accaparement de leur site d’habitation, le 2ème adjoint au maire a signalé que c’est un petit groupe manipulé qui s’agite pour leurs intérêts personnels.  » Ce projet de lotissement continuera son cours et les populations trouvées sur place sont associées. Un accord est déjà trouvé entre la mairie et les populations de Khar Yalla » a soutenu Alioune Badara Diop par ailleurs Dg de l’Olac.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire