Actualité Afrique football sport

CAF : 22 pays sur 54 ne disposent pas de stades homologués

La Confédération africaine de football (Caf) a officiellement annoncé lundi 3 mai la liste des stades homologués pour les qualifications à la Coupe du Monde 2022. Au-delà du Sénégal, 21 autres pays du continent n’ont pas obtenu de stade homologué, ce qui devrait contraindre à reporter les journées.

Des pays importants sur la scène du football africain comme le Mali n’ont pas eu de stade homologué. En effet, si Djibouti disposera bien du Gouled Stadium, ni le Niger, ni le Burkina Faso n’en ont. Une immense nation comme le Sénégal (finaliste de la CAN-2019), qui devait servir de base de repli au Burkina, n’a eu le moindre stade homologué par la confédération.

Pour l’Algérie, en attendant l’arrivée du nouveau stade d’Oran et des autres stades en construction (Baraki, Tizi Ouzou, Bouira notamment), le Stade du 5 Juillet et le Stade Mustapha Tchaker ont tous deux obtenu l’homologation.

Aucun stade n’est homologué non plus en Sierra Leone, qui doit jouer un match décalé de qualification pour la CAN contre le Bénin en juin. La liste est longue.

Un délai de 3 mois pour régulariser

« En période de restriction sanitaire, alors que la plupart des matches se jouent à huis clos, la décision de la CAF est surprenante », estime Gaël Mahé, dont la société Sport Global Management organise des matches internationaux, notamment en Afrique. « Elle oblige aussi 22 fédérations sans stade homologué à se mettre à l’ouvrage. Le délai de trois mois permettrait d’opérer quelques travaux d’urgence, par exemple au stade Léopold-Sédar Senghor de Dakar en attendant que le stade olympique de la ville nouvelle de Diamniadio soit achevé, en 2022 », poursuit l’agent.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire