A LA UNE Actualité Dakar

Rufisque : La brigade d’hygiène saisit plus de 35 tonnes de produits avariés

Ce mercredi 7 avril, plus de 35 tonnes de produits avariés impropres à la consommation, d’une valeur de 17 millions de francs Cfa, ont été saisies cette année dans le département de Rufisque, a révélé le chef de la Brigade départementale d’hygiène, major Mamadou Thiam Faye.
Les produits sont essentiellement composés de mayonnaise, vinaigre, boisson, chocolat, tomates, huile, pâtes alimentaires riz, fromage, lait huile et produits pharmaceutiques. C’est ce qu’a précisé major Faye qui faisait le bilan annuel des opérations de saisie avec la presse dans l’enceinte de la brigade.
Exposés dans la cour de la brigade, les produits avariés ont été saisis dans différentes zones du département de Rufisque dont Toubab Dialaw, Diamniadio, Bargny, Bambilor, Tivaouane Peulh, Niagues, Jaxay et Rufisque commune, a précisé le Chef de la brigade d’hygiène.
Il a souligné que la lutte contre la pandémie de Covid-19 avec des interventions quotidiennes de désinfection et de décontamination dans tout le département n’a pas empêché les contrôles dans les marchés et dans les établissements recevant du public pour traquer les produits avariés. La brigade d’hygiène de Rufisque a mené entre autres activités, des visites à domicile, des opérations de désinfection de quais de pêche, de marchés et de maisons libérées des eaux d’inondations, des opérations de contrôle d’hygiène dans les écoles, des séances de saupoudrage.
« Ces produits pouvaient entraîner des intoxications et des maladies plus graves chez les populations qui ne prennent pas souvent le temps de vérifier les dates de péremption », a dit le Chef de la Brigade régional de Dakar, Moustapha Kane qui a présidé la cérémonie.
Pour le régional du service d’hygiène, « la brigade de Rufisque a accompli un travail important de par son engagement envers la communauté en collaboration avec les Badjenu Gox et les relais communautaires ».
Il a appelé les populations à être vigilantes, à contrôler les dates de péremption surtout à quelques jours du ramadan période où le marché est inondé de toutes sortes de produits alimentaires.
« Le Service d’hygiène est là et il va continuer le travail dans les marchés, les établissements recevant du public pour traquer tous ceux qui commercialisent des produits impropres à la consommation », a-t-il averti.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire