A LA UNE Actualité Dakar Médias Presse

Attaques du Groupe GFM et Le Soleil : Le Synpics condamne et appelle le ministre de l’Intérieur à sécuriser les médias

Le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) condamne avec la dernière énergie les actes de violence perpétrés contre des Médias, notamment ce 4 mars, heureusement sans pertes en vies humaines.

Les sièges de la Radio Futur Médias (privé) et du quotidien Le Soleil (Public) ont été attaqués, des véhicules caillassés et/ou incendiés, des cocktails Molotov jetés aux journalistes et autres travailleurs trouvés sur place.

Des informations font état d’un plan d’attaque contre d’autres Médias.

Ces actes lâches et criminels interviennent au moment où toute la presse est mobilisée pour, au péril de leur intégrité physique, informer les populations sénégalaises.

Au moment où les esprits des organisations des médias sont tournés vers la résolution du cas de la rupture des liaisons directes de deux chaînes de télévisions privées, Sen Tv et Walf Tv, nous avons été surpris de constater ce qui semble être un plan de décapitation de la presse sénégalaise.

Ces attaques, en plus de mettre en danger la vie des journalistes, techniciens et travailleurs des médias, visent à faire taire les médias et constituent de ce fait une atteinte à notre système de gouvernance.

Face à toutes ces agressions, la presse sénégalaise restera debout ! Elle fera son travail de collecte de traitement et de diffusion de l’information au bénéfice exclusif de la population.

Le SYNPICS demande au ministre de l’intérieur de faire prendre toutes les mesures idoines pour assurer la sécurité des médias, quelle que soit leur ligne éditoriale.

Le SYNPICS en appelle à la responsabilité des éditeurs et diffuseurs de presse, et leur demande d’assurer aux reporters à déployer sur le terrain, le minimum de logistique requis ainsi qu’un briefing quotidien sur les règles de sécurité .

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire