A LA UNE Actualité Dakar politique

Démission de la Commission ad hoc : Moustapha Guirassy et Cheikh Bamba Diéye dénoncent une « forfaiture » de l’Assemblée nationale

Les députés Cheikh Bamba Diéye et Moustapha Guirassy ont décidé de quitter la commission ad hoc mise sur pied par l’Assemblée nationale pour se prononcer sur l’affaire Ousmane Sonko, accusé de viol par une masseuse du nom d’Adji Sarr. Dans un communiqué, les deux députés ont expliqué leur démarche, dénonçant ainsi une forfaiture de l’Assemblée nationale. « Ousmane Sonko est un élu du peuple et un représentant de la nation. Et nous ne pouvons accepter d’être complices d’une mise à mort d’un député légalement et légitimement élu ; laquelle mise à mort ne reposant sur aucun élément probant », indiquent-il dans le communiqué.

Les députés Cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirasssy ne font plus partie de la commission ad hoc, chargée de lever de l’immunité parlementaire Ousmane Sonko, accusé de viols et de menaces de mort. Dans une lettre conjointe adressée au président de l’Assemblée nationale, ces parlementaires estiment qu’Ousmane Sonko «est un élu du peuple et un représentant de la nation ; et nous ne pouvons accepter d’être complices d’une mise à mort d’un député légalement et légitimement élu ; laquelle mise à mort ne reposant sur aucun élément probant». 

«Monsieur le Président, pour toutes ces raisons, nous avons décidé, nous députés soussignés membres de comité ad hoc, de présenter notre démission de ce dit comité avec effet immédiat. Nous vous permettons ainsi d’être seuls à prendre l’entière responsabilité de la forfaiture que vous vous préparez à perpétrer. Au nom de l’Etat de droit et de l’éthique, nous ne pouvons y participer», ont-ils écrit à l’endroit de Moustapha Niasse.

Lettre de démission in extenso

 

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire