A LA UNE Actualité Dakar politique

Assemblée nationale-Affaire Sonko : La plénière a démarré sans la presse, indésirable

La séance plénière dans le cadre de la levée oui ou non de l’immunité parlementaire du député et opposant Ousmane Sonko a démarré après quelques retard notés au début. La Commission va statuer ce vendredi sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du leader du parti Pastef, accusé de viols et de menaces de morts par une jeune dame, âgée de 21 ans.

Mais dores et déjà le président du parti Pastef Les Patriotes a fait savoir hier quelque soit la décision de la plénière qu’il a appelé de « machin », son immunité reste intacte et qu’il ne répondrait par à leur convocation car la procédure est viciée : « Mon immunité parlementaire demeure intacte. Ce qui va se passer dans les jours à venir, forcément sera une confrontation à laquelle nous sommes préparés. Nous ne ferons fi d’aucune faiblesse, d’où ma décision. J’ai évoqué mon droit constitutionnel à la résistance, à l’oppression. Chaque Sénégalais a le droit de l’évoquer à titre individuel s’il se sent concerné ».

A noter que depuis des jours un cordon de sécurité est dressé aux alentours de l’Assemblée et aujourd’hui encore la presse qui fait le pied de grue, indésirable.

La plaignante, Adji Sarr une jeune dame de 21 ans et masseuse a été entendue hier par le juge en charge du dossier.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire