A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

Attribution des DIPA : Les travailleurs de la Css crient au scandale

De Adama Séne correspondant Teranganews à Saint Louis

Ce sont des milliers de personnes venues de toutes les contrées du Walo qui ont pris d’assaut la route nationale 2 et les rues de la ville de Richard-Toll pour marquer leur soutien aux travailleurs de la Compagnie Sucrière du Sénégalaise (CSS) dont des emplois sont menacés. Pendant des heures, sous le chaud soleil, hommes, femmes, jeunes, personnes âgées, autorités coutumières, religieuses ont marché à côte des travailleurs de la Css.

Appuyée par une puissante sonorisation, la déferlante rouge a déployé des banderoles, brandi des pancartes et scandé des messages très hostiles au ministère du commerce. A en croire les responsables syndicalistes de la Compagnie Sucrière de Sénégalaise, des lobbies tapis dans l’ombre et bien entretenus au ministère du Commerce manœuvrent dangereusement pour faire péricliter leur entreprise.

Dopé par la forte mobilisation des travailleurs et les populations du Walo, Amary Diouf a fortement dénoncé les déclarations d’importation de produits alimentaires (DIPA) qui sont distribués à tour de bras par les services du ministre Aminata Assome Diatta. « On ne peut comprendre la démarche du ministère du commerce qui a autorisé l’importation de 150.000 tonnes de sucre par des commerçants véreux alors que des milliers de tonnes de sucre invendues dorment dans nos magasins de stockage. Alors si on ne fait pas face à cette mascarade de mauvais gout, plus de 8500 travailleurs de la Css perdront leurs emplois. Mais que le ministre du commerce se le tienne pour dit, les travailleurs de la Css et leurs familles ne se laisseront pas anéantir par des magouilleurs » a vociféré M. Diouf. Des propos qui ont été confirmés par les autres secrétaires généraux qui se sont relayés au micro. Selon ces derniers, si le gouvernement ne rectifie pas le tir beaucoup de chefs de familles seront envoyés au chômage.

« Rien ne nous fera reculer pour que les intérêts de l’entreprise soient préservés. D’ailleurs les travailleurs sont prêts à laisser leur sang pour l’arrêt de la distribution abusive des DIPA. Mieux nous disons à l’Etat de traduire en justice tous les commerçants comploteurs et leurs complices, sinon nous allons le faire « , a martelé Louis Lamotte.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire