A LA UNE Actualité athletisme Dakar sport

Me Simon Ndiaye : « Cette décision est injuste et inhumaine et la défense de M. Diack va faire appel »

L’ancien président de l’IAAF Lamine Diack reconnu coupable de corruption passive et condamné à quatre ans de prison dont deux ans ferme et à une amende de 500 000 millions d’euros va faire appel de cette décision, Me Simon Ndiaye un des avocats de Lamine Diack.

« C’est une décision injuste et inhumaine parce qu’on voit que le tribunal a voulu faire de M Diack un bouc émissaire car en lisant la décision on voit que le tribunal a épousé de façon entière la thèse du parquet. Aucun élément présenté par la défense n’a été écouté. Toutes les thèses du parquet ont été épousées sans recul alors que le parquet lui même à la fin du réquisitoire avait dit j’ai des doutes aujourd’hui nous avons un tribunal qui n’a plus de doute, le tribunal a des certitudes. », a déploré Me Simon Ndiaye.

Me Ndiaye dit relever des incohérences dans la décision de condamnation : « nous avons noté plusieurs incohérences notamment quand on nous dit y’a eu financement de campagne mais dans le même temps on nous dit qu’il n’y a aucune trace de ce financement là. Autre incohérence, c’est l’abus de confiance, le tribunal nous dit que 15 millions de dollars auraient été détournés par le biais de contrat mais ceux qui ont signé le contrat ne sont pas mis en cause, les bénéficiaires ne sont pas également mis en cause, ceux qui travaillent pour M. Diack y’a aucun qui est poursuivi et cela est profondément injuste. Cette justice a voulu faire de la morale et non du droit et c’est dangereux c’est pourquoi nous allons contester cette décision en interjetant appel », a déclaré Me Simon Ndiaye au sortir de la salle d’audience.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire