A LA UNE Actualité Dakar Education Environnement societe

Mamadou Junior Diakhaté : L’engagement citoyen chevillé au cœur

«Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays». Cet appel de John Fitzgerald Kennedy 35e président des Etats-Unis, à l’endroit de ses concitoyens résume à volonté la vie et l’œuvre de Mamadou Junior Diakhaté…

33 ans au compteur. Le regard franc de ceux qui affichent leur âme dans leurs yeux. Une esquisse de sourire constamment rivé aux lèvres. La carrure d’un athlète. Une grande assurance doublée d’une profonde humilité. Un homme simple, qui fait son boulot, qui ne se prend pas la tête avec toutes ces histoires de célébrités et qui privilégie la vie de famille, l’amour des siens, toutes ces petites choses « qui sont les plus importantes et les plus durables. « Je suis aussi un homme qui a des passes temps si je ne suis pris par mes engagements je suis avec ma famille, mes amis. » Les principes de famille sont sacrés pour moi. Les valeurs fondamentales comme l’amour et l’engagement sont tout aussi cruciales pour moi. Sans cela, on navigue à vue, dans un monde, parfois fou qui peut nous faire oublier très vite l’essentiel.», confie Junior Diakhaté.

Pour ce natif du quartier de Grand Dakar, le chemin n’a jamais été facile. Loin de là, il a dû batailler, comme tant d’autres pour arracher ses premiers rôles.

Homme d’action. Cet enseignant de profession depuis 2016 qui officie à Kaolack a connu la galère. Une situation qui l’a pas pour autant découragé. Il l’a jamais lâché prise. L’action est ce qui définit le mieux ce trentenaire marié et père d’une princesse. Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas de l’action individuelle qui ne profite qu’au seule bénéficiaire mais à la communauté ce que Hannah Arendt appelle : L’action, toujours collective par-delà ce qui relève de l’initiative individuelle, exige de l’acteur qu’il participe à quelque chose qui déborde l’empan de sa vie dans le temps et dans l’espace ; la cité est son lieu en même temps que son terreau et son but.»

« J’ai reçu une éducation militaire très stricte et chez moi les valeurs civiques sont fondamentales et sacrées »

En fait son engagement pour la communauté est un héritage, c’est le sang qui coule dans ses veines. Fils de militaire. Soldat dont la vie est un don de soi au profit de la communauté au prix du sacrifice suprême, dès lors Junior Diakhaté ne pouvait à sa naissance dévier le chemin tracé par le pater, servir les autres et non se servir.

Coordonnateur de SAC « Simple Action citoyenne », association qui s’est illustrée avec le Clean Up Challenge lancé en 2018». Concept qui a d’ailleurs était repris par le gouvernement du Sénégal avec l’instauration d’un «cleaning days» chaque mois. En fait SAC s’active dans la protection de l’environnement. Son objectif est de pousser les sénégalais à avoir de meilleurs comportement mais avec la survenue brusque du nouveau coronavirus, Junior et ses amis ont lancé le concept de 100 volontaires par villes. Une initiative qui avait pour but de porter une sensibilisation active et spontanée et qui a permis d’organiser des opérations de nettoyage dans des écoles en commençant par l’école élémentaire Issa Kane de Grand Dakar puis le lycée Blaise Diagne ensuite le lycée John Fitzgerald Kennedy et le lycée de Yoff était pour lui une « urgence » parce que devant accueillir les candidats pour le Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) 2020.

Mamadou Junior Diakhaté est un homme de bien, tel un colibri qui fait tout pour apporter sa pierre à ce grand édifice. Junior est dans tout ce qui apporte prospérité et bonheur à la communauté. Son engagement ne date pas de maintenant l’avènement des technologies de l’information et de la communication a amplifié et faire connaitre en assurant sa vulgarisation mais rien ne l’arrête même pas les coups bas des politiciens qui lui jalousent sa popularité et la reconnaissance de ses actions par la communauté, des honneurs qu’il n’a pas cherché mais qui sont le fruit de son engagement sans faille toujours renouvelé.

« Je ne suis pas un politicien, je préfère être dans la citoyenneté, une citoyenneté active au service exclusif de la communauté. »

C’est la sanglante réplique à ce maire qui a refusé face à son inaction lui qui bénéficie de budget à ne rien faire que des jeunes engagés puissent avec leurs moyens du bord réfectionner les salles de classe et toilettes d’une école afin d’offrir à leurs sœurs et frères des conditions d’études décentes et surtout des toilettes aux normes sanitaires.

De Dakar à Matam en passant par d’autres localités du pays, Junior Diakhaté est tout le temps sollicité pour soit réfectionner les toilettes soit rénover des salles de classes qui datent parfois des années soixante mais qui n’ont jamais étaient la priorité des différents régimes plus enclin à construire des infrastructures de prestiges qui engloutissent des milliards au lieu d’investir dans l’humain. Mais Junior n’entend pas laisser place au doute au désespoir, il veut apporter sa pièce à l’édifice. D’ailleurs 43 autres établissements scolaires ont fait appel à lui et à son équipe.

Citoyen engagé, Niintche, qui signifie en langue Diago, « Homme », Junior a des amis Diago et traînent avec eux tout le temps quand il n’est pas dans l’action citoyenne.

Junior est un homme de valeurs, il ne tire jamais la couverture de son côté, il ne se valorise jamais seul, il n’oublie jamais ses camarades avec qui il abat ce travail énormissime. Il ne revendique jamais seul les réussites, les félicitations. «C’est vrai que c’est moi qu’on voit devant mais il y a des gens derrières qui abattent un travail énorme, extraordinaire sans tambour ni trompette et qui sont dans l’ombre tout le mérite leur revient. Loin d’être un héros, je reste un simple citoyen »

Mamadou Junior Diakhaté n’accepte pas n’importe quelle offre et se tient aux choses qui ont un sens dans sa vie et dans sa philosophie de la vie. C’est un homme de parole et un homme d’action, digne, c’est cette dignité qui lui permet de repousser les avances des politiques qui tentent de s’accaparer de leurs œuvres citoyens faits au nom exclusif de la communauté. Ce n’est pas non plus un profitard qui voit l’engagement citoyen comme un tremplin vers le sommet non ça ne l’intéresse pas. « J’ai une fois reçu une proposition d’une structure qui s’active dans la loterie, une proposition qu’il a gentiment décliné au nom de la sauvegarde de la jeunesse au jeu de hasard. » Ou encore ce ministre de la république qui a participé à l’appel aux dons lancé sur les réseaux sociaux pour la réfection de salles de classes et de toilettes et qui a exigé d’être remercié en public sur Twitter mais toujours avec courage, dignité et courtoisie Junior Diakaté, a refusé de le faire, lui ministre qui est payé et blanchi avec nos impôts. »

C’est cette franchise, cette capacité de dire les choses, de ne pas trop en garder sous le capot qui font de Junior Diakhaté, un homme respecté de ses camarades de combats et amis, très apprécié pour son caractère jovial, très amical, toujours le mot gentil pour faire avancer les choses. Pour lui, l’engagement citoyen est un moyen qui nous révèle qui nous sommes. C’est dans cette optique qu’il choisit ses rôles, « servir les autres avec désintéressement. »

Junior est dans le monde de la citoyenneté active et pure c’est pourquoi il invite tous les jeunes sénégalais à s’engager pour la communauté car l’Etat ne peut pas tout faire : « la seule satisfaction que nous aurons c’est de voir d’autres jeunes dans d’autres localités refaire la même chose pour le bien du pays. »

Quant à ses projets figure un livre qui va narrer son engagement, un moyen d’inviter la jeunesse à s’inspirer de leurs actions pour changer les mentalités.

Junior Diakhaté raconté par les internautes…Unanimes les témoignages…

«Junior Diakhaté est un ami, un partenaire nous collaborons sur beaucoup de sujets notamment sur la protection de l’environnement, la citoyenneté et plus récemment sur la Covid-19. C’est quelqu’un de très engagé pour les actions et il peut inspirer beaucoup de jeunes.» témoigne Abdourahmane Touré.

Peut en témoigner aussi les réactions tout aussi unanimes sur les réseaux sociaux comme Twitter ou des personnes ont lancé le hastag Sargal Ninntche « honorer Junior Diakhaté pour son engagement citoyen envers la communauté ». Une initiative qui a permis de réunir des cadeaux de toutes natures mais l’homme a la main sur le cœur, il a, à son tour tout redistribuer à d’autres personnes qui l’ont toujours soutenu depuis le début quant rien n’était là mais aussi à ses compagnons avec qui il accomplit cet œuvre louable et salutaire.

Animé par un souci constant de la cité et de la qualité de la vie qui s’y déploie ou de ce que l’on appelle le bien commun, Mamadou Junior Diakhaté est un homme magnifique qui joue un rôle majeur dans l’engagement citoyen. Nous vous disons merci.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire